Le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe a adopté le 7 Mars laRecommandation CM / Rec(2018)1[1] du Comité des Ministres aux Etats membres sur le pluralisme des médias et la transparence de la propriété des médias

Après la Déclaration sur le rôle des médias communautaires dans la promotion de la cohésion sociale et le dialogue interculturel qui a été adopté en 2009, c'est la première recommandation se référant au rôle des médias communautaires en ce qui concerne le pluralisme des médias et de l'éducation aux médias.

Dans son préambule, la Déclaration dit: 

9.         service public indépendant et durable et communautaire sans but lucratif médias peuvent servir . En vertu de leur mandat et de l'organisation, médias de service public sont particulièrement adaptés pour répondre aux besoins et aux intérêts d'information de toutes les sections de la société, comme il est vrai des médias communautaires à l'égard de leurs utilisateurs constitutifs.

En outre:

2.11.     Les États devraient encourager et soutenir la création et le fonctionnement de la minorité, régional, local et sans but lucratif médias communautaires, notamment en fournissant des mécanismes financiers pour favoriser leur développement. Ces médias indépendants donnent une voix aux communautés et aux individus sur des sujets pertinents à leurs besoins et intérêts, et sont donc un rôle déterminant dans la création de l'exposition du public pour les questions qui ne peuvent être représentés dans les médias traditionnels et pour faciliter les processus inclusifs et participatifs de dialogue au sein et entre les communautés et au niveau régional et local.

en ce qui concerne l'éducation aux médias: 

5.4.      Les États devraient encourager tous les médias, sans interférer avec leur indépendance éditoriale, de promouvoir l'éducation aux médias à travers des politiques, stratégies et activités. médias de service public et les médias communautaires peuvent jouer un rôle prépondérant dans la promotion de l'éducation aux médias en vertu de leurs objectifs, mandats et méthodes de travail. Les États devraient également promouvoir l'éducation aux médias grâce à des programmes de soutien pour les médias, en tenant compte des rôles particuliers des médias de service public et les médias communautaires.

CMFE a contribué à titre d'observateur au groupe de travail qui a élaboré le texte de la recommandation. Il y a un nouveau groupe de travail qui a commencé cette semaine pour élaborer une recommandation sur la promotion d'un environnement favorable pour le journalisme de qualité à l'ère numérique et une étude sur un éventuel instrument normatif sur la promotion des médias et de l'information dans l'environnement numérique. Nadia Bellardi de CMFE a été nommé comme expert pour ce comité et a été élu rapporteur.