IMG_3651Paris, 10-11 Décembre 2015

Le nouveau conseil d'administration international de l'AMARC réuni à Paris pour lancer le processus de la planification stratégique vers la mise en œuvre du plan stratégique voté par l'Assemblée générale au Ghana en Août 2014. La réunion a eu lieu au siège de l'UNESCO, dans le centre de Paris.

Étaient présents Min Shahi (Népal) Vice-président exécutif, Palmira Velasco (Mozambique) Trésorier, Vice-présidents de régions; Karamoko Bamba pour l'Afrique (Côte d’Ivoire); pour l'Asie-Pacifique: Ram Bhat (Inde); pour l'Europe: Soledad Galiana; le vice-président du "Réseau international de l'AMARC femmes» Adeline Nsimire Balika (République Démocratique du Congo), et la suivante vice-présidents: Marie-Guyrlène Justin (Haïti), Yengwayo Kutta (République d'Afrique du Sud), Damian Loreta (Argentine), Sophie Toupin et (Canada), et ancien président et coordonnateur du programme législatif, Maria Pia Matta; coordonnateur régional Asie-Pacifique, Secrétariat général Suman Basnet et AMARC, Francesco Diasio.

Président de l'AMARC international, Emmanuel Boutterin a souligné comment cela a été la première occasion de la nouvelle planche de rencontrer face à face et de créer les synergies entre les différentes régions de l'AMARC à travailler ensemble au nom des membres.

IMG_3652

Partenariat entre l'UNESCO et l'AMARC

Mirta Lourenço, Chef de la Section de l'UNESCO, Secteur Communication et information, a accueilli les membres du Conseil. Lourenco travaille avec le pluralisme des médias et ils travaillent dans cinq axes: l'égalité des sexes dans les médias à tous les niveaux, du contenu à des procédures de travail; l'éducation et la formation aux médias, y compris les nouvelles technologies; Journée mondiale de la radio (AMARC fait partie du comité qui organise ce jour); La participation des jeunes à la radio, un secteur nettement sous-représentés dans les médias; et la production de contenu de médias indépendants.

“Pour l'UNESCO AMARC est très important, car il réunit les radios qui travaillent dans la communauté, et l'UNESCO va promouvoir auprès des gouvernements du monde l'existence des radios communautaires. Nous voulons travailler en étroite collaboration avec l'AMARC. Nous voulons travailler en étroite collaboration pour créer une très forte AMARC,” déclaré Lourenco.

IMG_3667La numérisation en Europe: Perspective DAB +

Jean-Marc Dubreuil, gestionnaire de programme France, Monde DMB, a présenté les travaux de son organisation à l'Organe international. Il est prévu une présentation similaire par le représentant de la norme DMR dans le futur.

Dubreil expliquer qu'en raison d'une gamme complète de FM dans certains pays, il est nécessaire pour la numérisation. En Angleterre, Norvège, Suisse et au Danemark, il ya un grand nombre d'auditeurs des auditeurs de radio numérique. En Suisse et la Norvège ont décidé de passer au large FM (2017 et 2020 respectivement). Maintenant en Allemagne, Allemagne et Pays-Bas et de l'Italie, il y a eu une augmentation du nombre d'auditeurs numériques que le nombre de diffuseurs numériques ont augmenté. En Italie, 70% de la population peut maintenant recevoir la radio numérique. Les Pays-Bas a décidé de lancer la numérisation dans 2013, et d'intégrer tous les secteurs des médias dans les plates-formes. Certains autres pays européens, comme la France, Belgique et la Pologne ont été envisagent la radio numérique. En France, ils sont maintenant dans le mouvement pour couvrir 93% de la population avec le DAB +. En France, ils commencent avec les services régionaux et locaux. Le radiodiffuseur public flamand émet déjà en DAB + en Belgique, et il parle français diffusion publique va commencer l'année prochaine. Le régulateur polonais a décidé de reporter la numérisation.

Il y a un problème avec DRM + en raison du nombre limité de récepteurs pour (DRM30) ou pas du tout pour le DRM +. Ceci est un problème pour cette norme, et si elles ne garantissent pas qu'il n'y Au Royaume-Uni, La Suisse et la Pologne, ils expérimentent petite échelle DAB +, ce qui nécessitera un investissement de capital initial de 80,000 euros pour l'émetteur.

Selon Dubreuil, DAB offrent plus de choix, une meilleure réception et de nouvelles fonctionnalités pour les auditeurs, tandis que pour les radiodiffuseurs, il apporte l'innovation, un meilleur ciblage des auditeurs et d'être rentable, et un plan social, il est une distribution plus écologique, plus grande pluralité et de la sécurité et de la sécurité pilote. Réseaux téléphoniques ne peuvent pas soutenir un volume élevé d'utilisateurs, que la radiodiffusion numérique peut faire. Il a également souligné que, pour la numérisation pour réussir, vous devez avoir un bon contenu et la couverture, pour assurer appareils sont accessibles et pas cher (y compris les voitures). En France, il ya eu ce genre de communication.
Dubreuil estime que DAB est la future plate-forme de base pour la radio, surtout parce qu'il est la norme étant introduit par les gouvernements européens.

IMG_3670

Liberté d'expression et la sécurité des journalistes

Sylvie Coudray, Chef de la Section de la communication et l'information (CI) l'UNESCO a fait une présentation sur la liberté d'expression et la sécurité journaliste que l'UNESCO a été en cours d'exécution pour la dernière 30 ans.

L'UNESCO participe à des enquêtes dans différentes parties du monde en contact avec les intervenants et les gouvernements. Karamoko Bamba a souligné comment en Afrique de l'Ouest, spécialement au Mali et en ivoire côtes, de nombreux journalistes ont été assassiner. Sylvie Coudray a souligné que la question de l'impunité est la clé, car il est le fait qu'il n'y a pas d'enquête adéquate et par conséquent pas de punition, il ne permet pas quand il vient à garantir la sécurité des journalistes. Il y aurait une réunion en Février traitant de la sécurité des journalistes et l'impunité. AMARC sera représentée et la réunion se concentrera sur la façon de fournir des outils pour la sécurité et contre l'impunité contre les journalistes et les médias, être partager expérience des meilleures pratiques, engagement avec les gouvernements, et explorer de nouveaux mécanismes pour assurer journalistes’ sécurité.

IMG_3675Journée mondiale de la radio 2016

Jean-François Riffaud, Coordinateur de la campagne de la Journée mondiale Radio, a parlé des préparatifs en vue de la Journée mondiale des radiocommunications (13 Février 2016). Cette année, l'accent serait “Radio dans les situations d'urgence et de catastrophe”. anit se penchera sur cinq situations spécifiques:

  • Libéré d'expression (une situation de catastrophe ou d'urgence ne doit pas être une excuse pour restreindre la liberté d'expression)
  • Radio autonomisation des survivants et des personnes vulnérables, dont le droit à la vie privée doit être respecté. Ceci est la raison pour laquelle l'UNESCO défend les radios communautaires, car ils sont la voix des personnes vulnérables.
  • Radio sauve des vies. Radio prépare les gens à la réponse aux catastrophes et les aide à reconstruire leurs fichiers après une catastrophe.
  • Accessibilité immédiate des fréquences radio est essentielle pour sauver des vies. Il ya fréquences d'urgence qui sont réservés pour ce genre de situations, mais ne sont pas respectés par certains opérateurs de radio.

L'UNESCO a déjà créé une campagne médiatique et il est la préparation du matériel pour mettre en évidence les cinq messages, comme ils travaillent à la fois visibilité et issues.They contenu sont la préparation de courtes entrevues, documentaires, éléments et des histoires à construire vos programmes, et jingles pour promouvoir la Journée mondiale des radiocommunications. Le site sera lancé le 11 Décembre 2016, où les participants seront en mesure de vous inscrire. radioworldday.org

UNESCO créera 12 heures de programmation qu'ils diffuseront sur 13 Décembre. Ceux-ci sont été produites par différents un stations.It commerciale publique est possible de collaborer avec cette émission en contactant les organisateurs de la Journée mondiale des radiocommunications.

nlr_logoFew days ago, the Norwegian Government publié un communiqué de presse sur setting a date for the imminent switch-off of Norway’s FM radio stations in 2017. The Minister of Culture, Thornild Widvey, said:

“Whereas the FM system only had space for five national channels, DAB already offers 22, and there is capacity for almost 20 more. En outre, more than half the population already has access to local radio on DAB, and there is considerable potential for further local channels”.

But today, le Norwegian Association locale radio, the association for local radio in Norway, has spred other press release offering different data and opinions:

 

Non FM Switch-Off en Norvège

FM retained for local radio outside four metropolitan areas. Only community stations will continue in metropolitan areas. DAB radio is far away from a success in the Nordic countries.

Norwegian Minister of Culture has announced that as the terms now have been met i.e. 50 % sont “listening digitallythere will be a proposal an FM switch-off 2017. (“Digital listeningincludes radio via DVB-T and Internet). Cependant, a few days ago the Government Statistical Bureau reported that listening to DAB radio is 19 % on a daily basis.

This proposal is up for decision in Stortinget (the parliament) later this spring. Still there is a majority for the proposal but opposition is growing. The government coalition partner the Progress Party has been against switching off FM since the first proposal for DAB came up in Stortinget 2011 and now the Green Party is against the switch off.

200 local commercial radio and community radio stations outside the four largest cities can continue on FM. This sector is also being unregulated. The stations are all five year prolonged licenses at no fee. Licensing is a simple registration with the media authority. Requirements on local news and local content will be removed as well as limits on income.

This successful step towards introduction of the DAB system in Norway has been made because of lobbying by the DAB promoting company Digitalradio Norge AS and not by consumer demands on a free market. The plans have been meet by forceful opposition by the local radio sector as this transition plan is regarded as an obstacle to small-scale radio business 2017 leaving all FM investments consider lost.

This is a sensitive issue as most profiting on the transition are the two foreign-owned radio companiesMTG and SBSwhile local radio is Norwegian owned and operated. 23 local stations on FM in Oslo, Bergen, Trondheim and Stavanger with suburbs areas will be forced to broadcast only on DAB+ from 2017.

Neighboring countries as Finland has opted out of DAB already 2009 and in Sweden a proposed DAB transition has been widely criticized by the opinion and in a consultation by qualified institutions. A National Audit report April 14 recommend Sweden to retain FM. In Denmark the government has put a proposed FM switch-off on hold. FM radio will be the dominant system for terrestrial broadcasting for decades to come in the Nordic countries and probably in most countries Europe.

The decision by the government for a fast track to a transition ignores the fact that millions of foreign motorists visiting Norway annually as tourist or in professional business. This means that most visitors will not be able to listen to national channels as the public radio for emergency alerts, traffic information, etc. as well as local channels in Oslo and three other cities.

FM and online listening will be global standards for radio for decades to come. This will be mainly on mobile devices as smartphones in all countries. We don’t envisage that the 20 year old DAB system will be a technology implemented for such devices, says Svein Larsen President of Norwegian Local Radio Association.

Pour plus d'informations:

Contact Mr. Svein Larsen at +47 930 43 400 ou svein@lokalradio.no

Mots clés: DAB , numérisation , FM , nouvelles

NBCDIGITAL RADIO FM EUROPE – La communauté de radio commerciale polonaise dit qu'il va suspendre ses travaux avec Krajowa Rada Radiofonii i Telewizji (NBC), l'autorité des médias, sur la transition à la DAB .

KRRiT a reçu une lettre signée par les radiodiffuseurs du groupe RMF, Groupe Radio Maintenant, Radio Group Time and Eurozet about the requirements of their engagement in the working group and the technical subcommittee. Les signataires se sont plaints que leurs opinions ont été ignorées.

The broadcasters confirmed this at a meeting discussing technical recommendations and usage requirements for digital radio implementation. The same meeting also considered the frequency management of two national DAB+ multiplexes reserved for commercial broadcasting. Il n'y a pas de subventions de l'Etat pour un processus de transition de la radio commerciale en Pologne.

At a conference In May Andrzej Matuszyński, President of Eurozet Group, expressed broadcasters’concerns arise above all from the lack of a final switch-off date for analogue broadcasting. The economic costs associated with simultaneous broadcasting of a programme in both the analogue and digital systems, appelé la diffusion simultanée, sont également un sérieux obstacle. Another problem is the narrow product range and high price of radio receivers available on the Polish market. Commercial broadcasters also drew attention to the huge popularity of internet radio, which is successfully using and developing digital space.

The decision for commercial radio to leave the digitalisation process leaves public radio in an awkward position with a digital monopoly on the commercial market. Polish public radio is primarily funded by advertisement and only 30 % par les cotisations des titulaires de permis.

swedendrmAMARC EU TEAM / CMFE – À l'heure actuelle, l'une des principales préoccupations des radios communautaires en Europa sont ce que la plate-forme numérique ou plates-formes seront finalement utilisés dans les différents pays parmi de nombreuses options: DAB, DAB , DRM30, DRM , DVB-T2 Lite, Broadband, 5Sol…

Dans ce contexte,, le conseiller en médias à Stockholm (Suède) Christer Hederström ont compilé un livre vert regarder vers l'avenir de la radio numérique pour le Forum des médias communautaires de l'Europe (CMFE). Radio communautaire: FM et la numérisation - futures plates-formes de distribution pour la radio communautaire en Europe les questions de la crédibilité du système de DAB, met en évidence la préférence des DRM comme un choix numérique et avec le DVB-T2 Lite comme une possibilité, ainsi que l'importance de l'écoute de la radio en ligne avenir.

La position politique de l'AMARC Europe est que, indépendamment de la plate-forme choisie par les gouvernements, le doit effectuer doivent être mises en œuvre à travers l'Europe pour assurer la présence de démocratique, médias alternatifs et gratuit dans toutes les plates-formes, comme il a été souligné dans le document Radio communautaire: Une contribution au débat numérique.

Vous pouvez télécharger le ensemble du rapport gratuitement sur public-service.net

Mots clés: CMFE , DAB , numérisation , DRM

lorapicLe passage à la DAB pour les radios communautaires suisses a commencé. L'année dernière, l'OFCOM a accordé une licence de radio à la société Digris AG pour le fonctionnement du DAB îles dans toute la Suisse, pour les petites stations de radio pour pouvoir accéder à une plate-forme pour la transmission numérique de leurs services de programmes dans les zones à petite échelle. Cette plate-forme est financièrement beaucoup plus pratique que celui exploité par Swisscom sur lequel le service public et les grandes stations commerciales fonctionnent. Beaucoup de radios communautaires ne disposent pas d'une licence et fonctionnent actuellement uniquement via Internet, de même aussi pour eux cette possibilité est pertinente.

Le Verein Limus a ensuite été créée pour représenter les intérêts de la MONUIK (communauté) radios. Un «concours de beauté» a été réalisée afin d'évaluer l'attractivité des stations locales de la nouvelle plateforme DAB. Les scores ont été attribués sur la base des critères suivants: l'amélioration de la qualité innovante, l'originalité et le potentiel de la DAB sur le marché; Contribution à la diversité des contenus et opinions; Pertinence / connexion à la zone de couverture en matière d'information et de divertissement. Dans la région de Zurich Radio LoRa a reçu lieu 3 de plus 30 candidats, grâce à la reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la liberté d'expression, la diversité d'opinions, les cultures et les langues.

Aux dernières nouvelles, un endroit qui a été obtenu pour LoRa sur la plate-forme DAB qui sera opérationnelle dans la région d'Aarau plus tard cette année. Restez à l'écoute pour le suivi!