*|<span class ="tr_" id="tr_0" data-source="" data-orig="MC">MC</span>:<span class ="tr_" id="tr_1" data-source="" data-orig="SUBJECT">SUBJECT</span>|*
AMARC Europe Newsletter

Mars 2020
Chers membres de l'AMARC,
 
Un bulletin d'information de l'AMARC Europe en ce moment, dans lequel Covid19 est le sujet de première importance et les mesures contre la maladie ont changé nos vies beaucoup, peut évidemment pas être une tentative de maintenir l'ordre du jour.

Et pourtant, le genre d'état d'urgence ne doit pas nous conduire à attendre jusqu'à ce que paralysé tout semble être bien à nouveau. Les radios communautaires luttent actuellement avec un fardeau supplémentaire pour leur existence et trouvent leur fonction et mission dans les défis différents à nouveau et peut-être de nouveaux. Et nous nous demandons comment l'Europe peut agir AMARC, doivent se positionner différemment, peut fournir un soutien et encore être en mesure de remplir les tâches à accomplir et atteindre les objectifs fixés.

Par-dessus tout, cela est bien sûr sur l'organisation de l'assemblée générale et conférence à l'automne 2020, qui comprend également la mobilisation de nos membres et d'attirer de nouveaux membres qui ne peuvent être acceptés à l'assemblée. Et même si nous ne pouvons pas savoir combien de temps nous serons tous concernés par la crise Corona et combien de temps il va entraver nos actions, nous ferons tout notre possible pour obtenir l'Assemblée générale de l'Europe AMARC avec autant de participants que possible mis. Cela inclut également le lancement d'une campagne d'adhésion ce mois-ci.

Cela et les rapports de notre Grassroots Radio projet, les diverses répond du secteur Radio Communauté européenne à Covid19, notre nouveau projet de l'UNESCO sur les droits de communication numériques et des premières informations sur notre campagne d'adhésion est ce que le bulletin est sur le point!
 
Beaucoup de force et de rester en bonne santé
Michael Nicolai
AMARC Europe, Président
Europe Activités AMARC
Grassroots Radio

Sur Covid19 Réagit

Comme le coronavirus se répand dans toute l'Europe, partenaires du projet Grassroots Radio (y compris l'Europe AMARC) consacrent leurs énergies à organiser des initiatives d'information pour maintenir les populations locales informées sur les données et les événements liés à l'urgence sanitaire. En outre, il y a des membres du consortium qui sont également actifs pour surveiller les décisions gouvernementales relatives à l'organisation de l'information sur le virus.

Tel est le cas de veille active, l'organisation des droits de l'homme roumain et membre du projet GR qui favorise la libre communication pour l'intérêt public. liane Ganea, membre de veille active et Reporters sans frontières ainsi qu'uncomposant actif du projet GR, répondu aux micros deRadio FRO, une diffusion radio libre en Haute-Autriche.

Une partie importante de laentretien est consacré aux mesures que la Roumanie est la mise en œuvre afin de contraste de fausses nouvelles. Liana a déclaré à Radio FRO que le gouvernement roumain a décidé que les autorités locales ne peuvent pas communiquer les données aux journalistes plus. Toutes les données sur les cas doivent être communiquer à un organisme central qui gouverne la crise. Ceci est un exemple du manque de transparence que le gouvernement a commencé à mettre en œuvre.

Les ONG sont achète plutôt de réagir contre ces politiques. La déclaration de l'état des mesures d'urgence a mis en place qui affectent la liberté d'expression, rendant le travail des journalistes et des ONG plus opaques et difficiles. L'une des conséquences de ces décisions est que le gouvernement peut demander aurégulateur télécommunications de supprimer tout site Web qu'ils pensent créer de fausses nouvelles. Selon Liane, ce processus est assez peu claire à la fois parce qu'il n'y a pas d'étapes intermédiaires jusqu'à l'arrêt et parce que les critères pour déterminer la qualité d'un contenu n'a pas été clarifiés. Selon Liane, Les autorités de l'État ont admis qu'ils ont perdu la trace du virus.

L'interview a été réalisée en anglais et compris entre minutes 11.45 et 23:00.

En savoir plus sur AMARCEurope.eu
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant

projet UNESCO:
Droits de communication numérique pour les médias communautaires

AMARC Europe est fière d'annoncer le début d'un nouveau projet soutenu par l'UNESCO, "La promotion des droits de communication numérique pour les médias communautaires ».

Dans le prolongement de son point de vue stratégique mondial, AMARC souhaite fullfil son rôle de promouvoir la démocratie participative et la citoyenneté active dans la défense et la promotion des médias communautaires.

Pour transformer cette aspiration en action, AMARC renforce son implication dans la promotion du droit de communiquer dans la sphère numérique et en particulier en ce qui concerne la radiodiffusion terrestre numérique, transition et l'utilisation des méthodes de distribution numérique, en ligne avecUNESCO Communauté de durabilité des médias Documents de politique, adopté en 2016.

Ce projet prolongera et réactiver les débats soulevés depuis quelques années dans le domaine des droits de communication numériques dans plusieurs, régions couvertes par les membres de l'AMARC.

Les TIC et la téléphonie mobile ouvrent de nouvelles frontières pour les radiodiffuseurs communautaires. Par exemple, le téléphone mobile, lorsqu'il est utilisé sur son propre fournit de l'information de personne à personne et les possibilités de communication. Cependant, lorsque nous combinons avec une station de radio communautaire, il devient un outil de communication dynamique « collective ». De cette façon, téléphones mobiles peuvent aider à responsabiliser les communautés marginalisées à participer activement au dialogue communautaire, chacun apportant ses propres expériences et idées.

Dans le passage de l'analogique à la radiodiffusion numérique terrestre (DAB ), et conformément aux documents de politique de développement durable des médias communautaires de l'UNESCO « .. Une question clé est d'assurer que les radiodiffuseurs communautaires ont accès à la même partie « équitable » du spectre de fréquences qu'ils avaient dans le monde analogique. Cependant, la transmission fonctionne de manière fondamentalement différente dans l'environnement numérique, au moins avec la plupart des technologies modernes, et cela nécessite plussoigneusement adaptés approches réglementaires".

Trois aspects seront pris en considération:

  1. spectre réservation
  2. les coûts du changement d'atténuation de l'analogique à la radiodiffusion numérique
  3. En approchant les défis plus larges de la convergence

L'objectif général de ce projet estd'augmenter le nombre de pays qui ont renforcé les politiques de régulation de l'audiovisuel adéquat et sur mesure dans le domaine la radiodiffusion numérique en faveur des médias communautaires. A la fin du projet, au moins 5 pays ont pris des mesures pour renforcer les politiques.

Au-delà des frontières européennes, L'Europe a déjà AMARC identifié certains pays possibles où concentrer les efforts. Dans la région Asie, Bangladesh et son BNNRCse associera l'initiative, aussi bien queURAC au Sénégal et laRéseau communautaire des médias en Jordanie. D'autres pays seront impliqués dans le centre et l'Amérique latine.

En savoir plus sur AMARCEurope.eu
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
L'adhésion en Europe AMARC

Campagne 2020
AMARC Europe est l'organisation de l'adhésion au service du mouvement de la radio communautaire à travers l'Europe. La représentation politique de ce secteur de la radiodiffusion est le principe de la conduite de nos initiatives et actions. Un réseau plus fort signifie plus d'impact. Avec vos frais d'adhésion vous joindre à plus AMARC 300 des stations de radio communautaires et les fédérations dans plus de 20 pays européens et plus 3.000 membres dans le monde entier AMARC dans le but de renforcer le secteur des médias communautaires en Europe et dans le monde.

En novembre 2020 Europe tiendra AMARC son Assemblée générale en Irlande - informations détaillées à venir bientôt. Au cours de l'Assemblée générale a également toutes les demandes de nouveaux membres seront discutés et approuvés. Si, c'est maintenant l'occasion de devenir membre à part entière avec l'Europe AMARC.

Nous appelons également nos membres actuels de mettre à jour leurs coordonnées des membres et frais et nous contacter si vous avez des questions via members@amarceurope.eu.  

Nous vous rappelons que toutes les radios communautaires, fédérations radio ou de groupes de production peuvent demander l'adhésion à part entière. Les personnes seules, chercheurs ou tout autre activiste radio ne peut demander le statut de « membre associé ». S'il vous plaît consulter notre site Web pour obtenir plus d'informations à cet égard.

Conformément à nos statuts, stations de radio devraient être « à jour » avec le paiement des frais d'adhésion afin d'avoir la (actif et passif) droit de vote lors de l'Assemblée générale. Cela signifie que si les cotisations ne sont pas Payées au cours des années précédentes, nous vous demandons de bien vouloir à ce stade de mettre à jour votre abonnement, y compris la précédente cotisation impayée.
 
Pourquoi devenir membre AMARC? 10 De bonnes raisons de le faire.
  1. AMARC Europe est la promotion de la mise en réseau, activités de lobbying et de plaidoyer pour le secteur de la radio communautaire européenne avec l'Union européenne, Conseil de l'Europe, les institutions des Nations Unies et la société civile et le secteur des ONG
  2. L'Europe et favorise l'AMARC donne une visibilité aux exemples de bonnes et meilleures pratiques au sein et au-delà du secteur des médias communautaires
  3. AMARC Europe apporte un soutien politique pour les médias communautaires par exemple. processus de régulation, consultations on community media et al
  4. L'Europe ouvre AMARC pour son bureau gratuit, des salles de réunion et des infrastructures à Bruxelles membres par exemple. pour des réunions ou des événements
  5. AMARC Europe offre continue la communication et l'échange d'informations sur l'environnement de la radio communautaire en Europe et au-delà
  6. L'Europe est une AMARC plate-forme de diffusion multi-canal d'information, besoins et demandes de ses membres et le mouvement des médias communautaires
  7. AMARC Europe organise régulièrement des événements & réunions sur des sujets pertinents pour le secteur des médias communautaires
  8. AMARC Europe offre diverses possibilités pour des projets et des activités communes avec des partenaires européens et non-européens – participation à un mouvement mondial
  9. AMARC Europe offre des possibilités pour les bénévoles par exemple. EVS
  10. Acheter le domaine .Radio pour 25 € par an au lieu de 300 €
 
Ensemble, nous sommes plus forts!
En savoir plus sur AMARCEurope.eu
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
Nouvelles de la

Secteur des médias communautaires:


Mise au point spécial sur Covid19 Réagit de la Communauté européenne des médias
Les radios communautaires à Berlin

Avoir une nouvelle maison
Ouverture de la FRBB Studio à la Chambre des statistiques,
Berlin-Alexanderplatz sur 31.3.2020 à partir de 15:00-22:00

Berlin n'est pas une ville, mais beaucoup.
Radio ne se fait pas par lui-même, mais par beaucoup.
Et les radios libre de Berlin Brandebourg ne pas un studio,
mais – beaucoup.

Si, malgré vents et marées, mardi, 31 mars,2020 le studio maintenant 15 la communauté des fournisseurs Freies Radio Berlin Brandenburg. Le 15 est le studio central tout à fait plus – à la Chambre des statistiques sur l'Alexanderplatz de Berlin.

De nombreux et d'innombrables producteurs de radio * diffusés à partir 15 à 22 heures un programme spécial, sur la présente, passé et l'avenir des radios gratuit à Berlin et Brandebourg.

Avec les contributions de Colaboradio, Datscharadio, il frrapó,  Ohrfunk, Vue de l'oreille, puis, Pi Radio, aporee Radio, Radio Słubfurt, Radio Woltersdorf et annonce studio. un programme spécial, sur la présente, passé et l'avenir des stations de radio libres à Berlin et Brandebourg.

Quelqu'un d'autre oublié? Sûr, parce que…
Radios libre de Berlin Brandebourg sont ouverts à l'accès
– tout comme les radios libres sont.

Restez à l'écoute – À Berlin 88.4 MHz et à Potsdam à 90.7.
En savoir plus sur FR-BB.org
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
Radio Helsinki (Autriche)

FAQ – Questions fréquemment posées


Le quotidien Corona Mise à jour
À partir de lundi, 16.3, Radio Helsinki à Graz / Autriche fournit des informations quotidiennes sur la situation Covid19 en Autriche. Ils réagissent à l'information actuelle du gouvernement fédéral et la lutte contre de fausses nouvelles (e.g. de médias sociaux), tendances autoritaires et la panique aussi.

Radio États Helsinki: “Notre souci est de contrer les effets des restrictions drastiques sur la liberté de mouvement et de l'isolement possible.”

Écoutez les programmes en allemandici
En savoir plus sur Radio Helsinki
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
Communauté bangladais radios

25 Heures de programme sur Covid-19

éducation à la prévention
Seize stations radios communautaires au Bangladesh ont été diffusaient l'éducation de prévention coronavirus conformément à la préparation nationale et plan d'intervention pour Covid - 19.
 
Les stations de radio communautaires prennent également une attention particulière au cours de la conception, le développement et la diffusion de programmes d'éducation à la prévention sur Covid -19 en considérant la brève politique de ARTICLE 19 titre est mensonges virales: Et coronavirus informations erronées. 
 
des médias et des journalistes devraient prendre les devants rapport sur la désinformation, la propagande et de la discrimination par l'État ou des acteurs non étatiques dans le contexte de l'épidémie Covid-19. Des rapports précis par des sources journalistiques de bonne réputation est l'un des plus puissants outils pour
 
des médias et des journalistes devraient soutenir des systèmes efficaces d'autorégulation, y compris les organes de plaintes de la presse nationale et les médiateurs ou les éditeurs publics dans les points d'information individuels. Ces organismes ou fonctionnaires devraient contribuer à garantir le droit de rectification ou de réponse pour traiter des déclarations inexactes ou discriminatoires dans le contexte de l'épidémie Covid-19.
 
des médias et des journalistes doivent respecter les normes éthiques les plus élevées, y compris les principes d'égalité, lors de la déclaration sur Covid-19. Ils doivent rendre compte Covid-19 avec précision et sans parti pris, en évitant les stéréotypes, et sans se référer inutilement à la race ou la nationalité ou l'origine ethnique.
 
Réseau des ONG du Bangladesh pour la Radio et de la Communication (BNNRC) a été suivi et d'observation de la situation 24×7 heures de façon centralisée et en fournissant un soutien et des conseils aux radios communautaires en cas de besoin. Un diffuseur dans chaque station de radio fonctionne comme le point focal pour coordonner Covid -19 programmes de prévention. Seize stations de radio communautaires travaillent en étroite coordination avec le district local, upazilas et syndicaux Coronavirus Comités de prévention et des bureaux gouvernementaux pour renforcer l'information pour développer les programmes de radio.
En savoir plus sur BNNRC.net
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
CM & Covid19 en ligne Dépôt

Médias communautaires Partager Leur

Actions Covid19
Pour les médias communautaires et la communauté autour d'eux pour partager et inspirer la solidarité, CMFE a créé unForum Google doc, où vous pouvez télécharger la documentation surcomment vous travaillez avec et autour de la crise coronavirus.

Vous pouvez télécharger
·       documents multilingues
·       Links
·       Fiches d'information et d'études
·       CM / productions diffuse
·       histoires de cas de la façon dont les médias communautaires font une différence
Lien vers le dépôt en ligne
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
Équipe Europe Newsletter AMARC
Coordination: Alexander Duke

Des articles: Francesco Diasio, Xenia Helms, Birgitte Jallov, Michael Nicolai, Phyllis Sciannamblo, Alexander Duke

AMARC Europe attend avec impatience vos commentaires, critiques, plaintes, commentaires et suggestions à la newsletter AMARC. S'il vous plaît envoyer vos commentaires àalexander.vojvoda@amarceurope.eu
Facebook
Twitter
Vist notre site Web
Envoyez-nous un e-mail
Copyright © *|ANNÉE ACTUELLE|* *|LISTE:COMPAGNIE|*, Tous les droits sont réservés.
*|SI NON:ARCHIVE_PAGE|* *|LISTE:LA DESCRIPTION|*

Notre adresse postale est:
*|HTML:LIST_ADDRESS_HTML|* *|FIN:SI|*

Vous voulez changer la façon dont vous recevez ces e-mails?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou désinscrire de cette liste.

*|SI:RÉCOMPENSES|* *|HTML:RÉCOMPENSES|* *|FIN:SI|*

AMARC Europe est fière d'annoncer le début d'un nouveau projet soutenu par l'UNESCO, " La promotion des droits de communication numérique pour les médias communautaires ».

Dans le prolongement de son point de vue stratégique mondial, Souhaite AMARC remplir son rôle de promotion de la démocratie participative et la citoyenneté active dans la défense et la promotion des médias communautaires.

Pour transformer cette aspiration en action, AMARC renforce son implication dans la promotion du droit de communiquer dans la sphère numérique et en particulier en ce qui concerne la radiodiffusion terrestre numérique, transition et l'utilisation des méthodes de distribution numérique, en ligne avecUNESCO Communauté de durabilité des médias Documents de politique, adopté en 2016.

Ce projet prolongera et réactiver les débats soulevés depuis quelques années dans le domaine des droits de communication numériques dans plusieurs, régions couvertes par les membres de l'AMARC.

Les TIC et la téléphonie mobile ouvrent de nouvelles frontières pour les radiodiffuseurs communautaires. Par exemple, le téléphone mobile, lorsqu'il est utilisé sur son propre fournit de l'information de personne à personne et les possibilités de communication. Cependant, lorsque nous combinons avec une station de radio communautaire, il devient un outil de communication dynamique « collective ». De cette façon, téléphones mobiles peuvent aider à responsabiliser les communautés marginalisées à participer activement au dialogue communautaire, chacun apportant ses propres expériences et idées.

Dans le passage de l'analogique à la radiodiffusion numérique terrestre (DAB +), et conformément aux documents de politique de développement durable des médias communautaires de l'UNESCO « .. Une question clé est d'assurer que les radiodiffuseurs communautaires ont accès à la même partie « équitable » du spectre de fréquences qu'ils avaient dans le monde analogique. Cependant, la transmission fonctionne de manière fondamentalement différente dans l'environnement numérique, au moins avec la plupart des technologies modernes, et cela nécessite plussoigneusement adaptés approches réglementaires".

Trois aspects seront pris en considération:

  1. spectre réservation
  2. les coûts du changement d'atténuation de l'analogique à la radiodiffusion numérique
  3. En approchant les défis plus larges de la convergence

L'objectif général de ce projet estd'augmenter le nombre de pays qui ont renforcé les politiques de régulation de l'audiovisuel adéquat et sur mesure dans le domaine la radiodiffusion numérique en faveur des médias communautaires. A la fin du projet, au moins 5 pays ont pris des mesures pour renforcer les politiques.

Au-delà des frontières européennes, AMARC Europe a déjà INDENTIFIED certains pays possibles où concentrer les efforts. Dans la région Asie, Bangladesh et son BNNRCse associera l'initiative, aussi bien queURAC au Sénégal et laRéseau communautaire des médias en Jordanie. D'autres pays seront impliqués dans le centre et l'Amérique latine.

La promotion de normes juridiques nationales ou des recommandations pour les autorités de régulation audiovisuelle et d'autres responsables politiques touchant les médias communautaires reste un défi exceptionnel. Nous y sommes prêts. Ensemble, nous sommes plus forts.

*|<span class ="tr_" id="tr_2" data-source="" data-orig="MC">MC</span>:<span class ="tr_" id="tr_3" data-source="" data-orig="SUBJECT">SUBJECT</span>|*

AMARC Europe de sondage auprès des membres
La digitalisation et le secteur des médias Communauté européenne

Chers membres européens AMARC,
Chers amis et collègues du secteur des médias communautaires en Europe et dans le monde,

Le changement technologique en cours de communication numérique (infra)structures, les effets visibles des grandes plates-formes Internet et les services de streaming sur la façon dont nous consommons et produire des médias et de l'information, le changement dans la participation à des discours démocratiques et l'impact sur la (communauté) paysage médiatique en Europe sera un domaine clé pour les travaux PROCHAINS de l 'AMARC Europe et aussi un point de discussion lors de l'Assemblée générale tenue à l'Europe AMARC automne 2020.


Donc, nous voulons démarrer une discussion avec un sondage auprès des membres initiale sur la manière dont les évolutions technologiques actuelles sur les cours ont un impact sur le travail et l'existence de nos membres et le secteur des médias communautaires et dont les réponses et les stratégies ont émergé de ces défis.

Vos réponses nous aideront à élaborer une stratégie de l'Europe digitalisation AMARC, projets communs, activités et réponses aux défis communs.

Nous apprécions hautement si vous pouvez remplir ce questionnaire. Je vous remercie!
AMARC Sondage auprès des membres: Médias communautaires et digitalisation [ANGLAIS]
Partager Partager
Tweet Tweet
LinkedIn LinkedIn
Vers l'avant Vers l'avant

Enquête auprès des membres de l’AMARC Europe:
La numérisation et le secteur des médias de la Communauté européenne

Chers membres de l’AMARC Europe,
Chers amis et collègues du secteur des médias communautaires en Europe et dans le monde,

L’évolution technologique actuelle vers des (infra)structures de communication numérique, les effets visibles des grandes plateformes Internet et des services de streaming sur la manière dont nous consommons et produisons les médias et l’information, le changement de la participation aux discours démocratiques et l’impact sur le paysage médiatique (communautaire) en Europe seront un domaine clé pour le travail à venir de l’AMARC Europe et également un point de discussion lors de l’Assemblée générale de l’AMARC Europe qui se tiendra à l’automne 2020.

Par conséquent, nous voulons lancer une discussion avec une première enquête auprès des membres sur la manière dont les développements technologiques actuels ont un impact sur le travail et l’existence de nos membres et du secteur des médias communautaires et sur les réponses et stratégies qui ont émergé de ces défis.

Vos réponses aideront à développer une stratégie de numérisation de l’AMARC Europe, des projets communs, des activités et des réponses aux défis communs.

Nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir remplir ce court questionnaire. Nous vous en remercions.
Enquête auprès des membres de l’AMARC: Médias communautaires et numérisation [FRANÇAIS]
Partager Partager
Tweet Tweet
LinkedIn LinkedIn
Vers l'avant Vers l'avant

Sondage auprès des membres de l 'AMARC en Europe:
les médias et le secteur dans numérisation de la Communauté européenne

Chers membres de l 'AMARC en Europe,
Chers amis et collègues dans le domaine des médias communautaires en Europe et dans le monde,

Le changement technologique en cours (infra)structures de communication numériques, les effets visibles des grandes plates-formes Internet et services en ligne en streaming (diffusion) de la manière que nous consommons et les produits médias et de l'information, et le changement de la participation au débat démocratique et l'impact sur le paysage des médias (communauté) en Europe sera l'une des clés du travail futur de l'Europe et aussi AMARC un important point de débat à l'Assemblée générale de l 'AMARC Europe qui se tiendra à l'automne 2020.

Donc, nous voulons commencer un débat avec un premier membres de l'enquête sur la façon dont les progrès technologiques en cours dans le processus ont un impact du travail et de l'existence de nos membres et le domaine des médias communautaires et que les réponses et les stratégies ont émergé de ces défis.

Vos réponses contribueront à l'élaboration d'une stratégie pour la numérisation de l'Europe AMARC, projets communs, les activités et les réponses aux défis du secteur.

Nous vous serions reconnaissants de remplir ce court questionnaire. Merci beaucoup!
Sondage auprès des membres de l 'AMARC: des moyens communautaires et la numérisation [ESPAÑOL]
Partager Partager
Tweet Tweet
LinkedIn LinkedIn
Vers l'avant Vers l'avant

AMARC Europe de sondage auprès des membres:
La numérisation et le secteur des médias Communauté européenne

Amour Europe membres AMARC,
Chers amis et collègues * à l'intérieur des médias libres en Europe et dans le monde, 

Le changement technologique actuel vers la communication numérique(infra)structures, les effets visibles des grandes plates-formes Internet et des services commerciaux en streaming sur le chemin, comme nous les médias et l'information consommation et de production, le changement de la participation au débat démocratique et l'impact sur la (gratuit) paysage médiatique en Europe sont une zone clé pour le travail futur de l'Europe et aussi AMARC un sujet central de discussion à l'Assemblée générale en Europe à l'automne AMARC 2020 être.
Voilà pourquoi nous voulons entamer une discussion avec un premier sondage auprès des membres, les développements technologiques en cours touchant le travail et la vie de nos membres et le secteur des médias libéraux et quelles réponses et stratégies ont résulté de ces défis.

Vos réponses nous aideront à, stratégie de numérisation pour l'Europe AMARC, projets communs, de développer des activités et des réponses aux défis communs.

Nous serions très heureux, si vous pouvez remplir ce questionnaire. merci beaucoup!
sondage auprès des membres AMARC: Les médias communautaires et la numérisation [DEUTSCH]
Partager Partager
Tweet Tweet
LinkedIn LinkedIn
Vers l'avant Vers l'avant
Équipe Europe Newsletter AMARC
Coordination: Alexander Duke

AMARC Europe attend avec impatience vos commentaires, critiques, plaintes, commentaires et suggestions à la newsletter AMARC. S'il vous plaît envoyer vos commentaires àalexander.vojvoda@amarceurope.eu
Facebook
Twitter
Vist notre site Web
Envoyez-nous un e-mail
Copyright © *|ANNÉE ACTUELLE|* *|LISTE:COMPAGNIE|*, Tous les droits sont réservés.
*|SI NON:ARCHIVE_PAGE|* *|LISTE:LA DESCRIPTION|*

Notre adresse postale est:
*|HTML:LIST_ADDRESS_HTML|* *|FIN:SI|*

Vous voulez changer la façon dont vous recevez ces e-mails?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou désinscrire de cette liste.

*|SI:RÉCOMPENSES|* *|HTML:RÉCOMPENSES|* *|FIN:SI|*

[ANGLAIS] Sondage auprès des membres de l'AMARC en Europe: Et digitalisation le secteur des médias Communauté européenne

Chers membres européens AMARC,
Chers amis et collègues du secteur des médias communautaires en Europe et dans le monde,

Le changement technologique en cours de communication numérique (infra)structures, les effets visibles des grandes plates-formes Internet et les services de streaming sur la façon dont nous consommons et produire des médias et de l'information, le changement dans la participation à des discours démocratiques et l'impact sur la (communauté) paysage médiatique en Europe sera un domaine clé pour les travaux PROCHAINS de l 'AMARC Europe et aussi un point de discussion lors de l'Assemblée générale tenue à l'Europe AMARC automne 2020.

Donc, nous voulons démarrer une discussion avec un sondage auprès des membres initiale sur la manière dont les évolutions technologiques actuelles sur les cours ont un impact sur le travail et l'existence de nos membres et le secteur des médias communautaires et dont les réponses et les stratégies ont émergé de ces défis.

Vos réponses nous aideront à élaborer une stratégie de l'Europe digitalisation AMARC, projets communs, activités et réponses aux défis communs.

Nous apprécions hautement si vous pouvez remplir ce questionnaire. Je vous remercie!


[FRANÇAIS] Enquête auprès des membres de l’AMARC Europe:
La numérisation et le secteur des médias de la Communauté européenne

Chers membres de l’AMARC Europe,
Chers amis et collègues du secteur des médias communautaires en Europe et dans le monde,

L’évolution technologique actuelle vers des (infra)structures de communication numérique, les effets visibles des grandes plateformes Internet et des services de streaming sur la manière dont nous consommons et produisons les médias et l’information, le changement de la participation aux discours démocratiques et l’impact sur le paysage médiatique (communautaire) en Europe seront un domaine clé pour le travail à venir de l’AMARC Europe et également un point de discussion lors de l’Assemblée générale de l’AMARC Europe qui se tiendra à l’automne 2020.

Par conséquent, nous voulons lancer une discussion avec une première enquête auprès des membres sur la manière dont les développements technologiques actuels ont un impact sur le travail et l’existence de nos membres et du secteur des médias communautaires et sur les réponses et stratégies qui ont émergé de ces défis.

Vos réponses aideront à développer une stratégie de numérisation de l’AMARC Europe, des projets communs, des activités et des réponses aux défis communs.

Nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir remplir ce court questionnaire. Nous vous en remercions.


[ESPAÑOL] Sondage auprès des membres de l 'AMARC en Europe:
les médias et le secteur dans numérisation de la Communauté européenne

Chers membres de l 'AMARC en Europe,
Chers amis et collègues dans le domaine des médias communautaires en Europe et dans le monde,

Le changement technologique en cours (infra)structures de communication numériques, les effets visibles des grandes plates-formes Internet et services en ligne en streaming (diffusion) de la manière que nous consommons et les produits médias et de l'information, et le changement de la participation au débat démocratique et l'impact sur le paysage des médias (communauté) en Europe sera l'une des clés du travail futur de l'Europe et aussi AMARC un important point de débat à l'Assemblée générale de l 'AMARC Europe qui se tiendra à l'automne 2020.

Donc, nous voulons commencer un débat avec un premier membres de l'enquête sur la façon dont les progrès technologiques en cours dans le processus ont un impact du travail et de l'existence de nos membres et le domaine des médias communautaires et que les réponses et les stratégies ont émergé de ces défis.

Vos réponses contribueront à l'élaboration d'une stratégie pour la numérisation de l'Europe AMARC, projets communs, les activités et les réponses aux défis du secteur.

Nous vous serions reconnaissants de remplir ce court questionnaire. Merci beaucoup!


AMARC Europe de sondage auprès des membres:
La numérisation et le secteur des médias Communauté européenne

Amour Europe membres AMARC,
Chers amis et collègues * à l'intérieur des médias libres en Europe et dans le monde, 

Le changement technologique actuel vers la communication numérique(infra)structures, les effets visibles des grandes plates-formes Internet et des services commerciaux en streaming sur le chemin, comme nous les médias et l'information consommation et de production, le changement de la participation au débat démocratique et l'impact sur la (gratuit) paysage médiatique en Europe sont une zone clé pour le travail futur de l'Europe et aussi AMARC un sujet central de discussion à l'Assemblée générale en Europe à l'automne AMARC 2020 être.

Voilà pourquoi nous voulons entamer une discussion avec un premier sondage auprès des membres, les développements technologiques en cours touchant le travail et la vie de nos membres et le secteur des médias libéraux et quelles réponses et stratégies ont résulté de ces défis.

Vos réponses nous aideront à, stratégie de numérisation pour l'Europe AMARC, projets communs, de développer des activités et des réponses aux défis communs.

Nous serions très heureux, si vous pouvez remplir ce questionnaire. merci beaucoup!


IMG_3651Paris, 10-11 Décembre 2015

Le nouveau conseil d'administration international de l'AMARC réuni à Paris pour lancer le processus de la planification stratégique vers la mise en œuvre du plan stratégique voté par l'Assemblée générale au Ghana en Août 2014. La réunion a eu lieu au siège de l'UNESCO, dans le centre de Paris.

Étaient présents Min Shahi (Népal) Vice-président exécutif, Palmira Velasco (Mozambique) Trésorier, Vice-présidents de régions; Karamoko Bamba pour l'Afrique (Côte d’Ivoire); pour l'Asie-Pacifique: Ram Bhat (Inde); pour l'Europe: Soledad Galiana; le vice-président du "Réseau international de l'AMARC femmes» Adeline Nsimire Balika (République Démocratique du Congo), et la suivante vice-présidents: Marie-Guyrlène Justin (Haïti), Yengwayo Kutta (République d'Afrique du Sud), Damian Loreta (Argentine), Sophie Toupin et (Canada), et ancien président et coordonnateur du programme législatif, Maria Pia Matta; coordonnateur régional Asie-Pacifique, Secrétariat général Suman Basnet et AMARC, Francesco Diasio.

Président de l'AMARC international, Emmanuel Boutterin a souligné comment cela a été la première occasion de la nouvelle planche de rencontrer face à face et de créer les synergies entre les différentes régions de l'AMARC à travailler ensemble au nom des membres.

IMG_3652

Partenariat entre l'UNESCO et l'AMARC

Mirta Lourenço, Chef de la Section de l'UNESCO, Secteur Communication et information, a accueilli les membres du Conseil. Lourenco travaille avec le pluralisme des médias et ils travaillent dans cinq axes: l'égalité des sexes dans les médias à tous les niveaux, du contenu à des procédures de travail; l'éducation et la formation aux médias, y compris les nouvelles technologies; Journée mondiale de la radio (AMARC fait partie du comité qui organise ce jour); La participation des jeunes à la radio, un secteur nettement sous-représentés dans les médias; et la production de contenu de médias indépendants.

“Pour l'UNESCO AMARC est très important, car il réunit les radios qui travaillent dans la communauté, et l'UNESCO va promouvoir auprès des gouvernements du monde l'existence des radios communautaires. Nous voulons travailler en étroite collaboration avec l'AMARC. Nous voulons travailler en étroite collaboration pour créer une très forte AMARC,” déclaré Lourenco.

IMG_3667La numérisation en Europe: Perspective DAB +

Jean-Marc Dubreuil, gestionnaire de programme France, Monde DMB, a présenté les travaux de son organisation à l'Organe international. Il est prévu une présentation similaire par le représentant de la norme DMR dans le futur.

Dubreil expliquer qu'en raison d'une gamme complète de FM dans certains pays, il est nécessaire pour la numérisation. En Angleterre, Norvège, Suisse et au Danemark, il ya un grand nombre d'auditeurs des auditeurs de radio numérique. En Suisse et la Norvège ont décidé de passer au large FM (2017 et 2020 respectivement). Maintenant en Allemagne, Allemagne et Pays-Bas et de l'Italie, il y a eu une augmentation du nombre d'auditeurs numériques que le nombre de diffuseurs numériques ont augmenté. En Italie, 70% de la population peut maintenant recevoir la radio numérique. Les Pays-Bas a décidé de lancer la numérisation dans 2013, et d'intégrer tous les secteurs des médias dans les plates-formes. Certains autres pays européens, comme la France, Belgique et la Pologne ont été envisagent la radio numérique. En France, ils sont maintenant dans le mouvement pour couvrir 93% de la population avec le DAB +. En France, ils commencent avec les services régionaux et locaux. Le radiodiffuseur public flamand émet déjà en DAB + en Belgique, et il parle français diffusion publique va commencer l'année prochaine. Le régulateur polonais a décidé de reporter la numérisation.

Il y a un problème avec DRM + en raison du nombre limité de récepteurs pour (DRM30) ou pas du tout pour le DRM +. Ceci est un problème pour cette norme, et si elles ne garantissent pas qu'il n'y Au Royaume-Uni, La Suisse et la Pologne, ils expérimentent petite échelle DAB +, ce qui nécessitera un investissement de capital initial de 80,000 euros pour l'émetteur.

Selon Dubreuil, DAB offrent plus de choix, une meilleure réception et de nouvelles fonctionnalités pour les auditeurs, tandis que pour les radiodiffuseurs, il apporte l'innovation, un meilleur ciblage des auditeurs et d'être rentable, et un plan social, il est une distribution plus écologique, plus grande pluralité et de la sécurité et de la sécurité pilote. Réseaux téléphoniques ne peuvent pas soutenir un volume élevé d'utilisateurs, que la radiodiffusion numérique peut faire. Il a également souligné que, pour la numérisation pour réussir, vous devez avoir un bon contenu et la couverture, pour assurer appareils sont accessibles et pas cher (y compris les voitures). En France, il ya eu ce genre de communication.
Dubreuil estime que DAB est la future plate-forme de base pour la radio, surtout parce qu'il est la norme étant introduit par les gouvernements européens.

IMG_3670

Liberté d'expression et la sécurité des journalistes

Sylvie Coudray, Chef de la Section de la communication et l'information (CI) l'UNESCO a fait une présentation sur la liberté d'expression et la sécurité journaliste que l'UNESCO a été en cours d'exécution pour la dernière 30 ans.

L'UNESCO participe à des enquêtes dans différentes parties du monde en contact avec les intervenants et les gouvernements. Karamoko Bamba a souligné comment en Afrique de l'Ouest, spécialement au Mali et en ivoire côtes, de nombreux journalistes ont été assassiner. Sylvie Coudray a souligné que la question de l'impunité est la clé, car il est le fait qu'il n'y a pas d'enquête adéquate et par conséquent pas de punition, il ne permet pas quand il vient à garantir la sécurité des journalistes. Il y aurait une réunion en Février traitant de la sécurité des journalistes et l'impunité. AMARC sera représentée et la réunion se concentrera sur la façon de fournir des outils pour la sécurité et contre l'impunité contre les journalistes et les médias, être partager expérience des meilleures pratiques, engagement avec les gouvernements, et explorer de nouveaux mécanismes pour assurer journalistes’ sécurité.

IMG_3675Journée mondiale de la radio 2016

Jean-François Riffaud, Coordinateur de la campagne de la Journée mondiale Radio, a parlé des préparatifs en vue de la Journée mondiale des radiocommunications (13 Février 2016). Cette année, l'accent serait “Radio dans les situations d'urgence et de catastrophe”. anit se penchera sur cinq situations spécifiques:

  • Libéré d'expression (une situation de catastrophe ou d'urgence ne doit pas être une excuse pour restreindre la liberté d'expression)
  • Radio autonomisation des survivants et des personnes vulnérables, dont le droit à la vie privée doit être respecté. Ceci est la raison pour laquelle l'UNESCO défend les radios communautaires, car ils sont la voix des personnes vulnérables.
  • Radio sauve des vies. Radio prépare les gens à la réponse aux catastrophes et les aide à reconstruire leurs fichiers après une catastrophe.
  • Accessibilité immédiate des fréquences radio est essentielle pour sauver des vies. Il ya fréquences d'urgence qui sont réservés pour ce genre de situations, mais ne sont pas respectés par certains opérateurs de radio.

L'UNESCO a déjà créé une campagne médiatique et il est la préparation du matériel pour mettre en évidence les cinq messages, comme ils travaillent à la fois visibilité et issues.They contenu sont la préparation de courtes entrevues, documentaires, éléments et des histoires à construire vos programmes, et jingles pour promouvoir la Journée mondiale des radiocommunications. Le site sera lancé le 11 Décembre 2016, où les participants seront en mesure de vous inscrire. radioworldday.org

UNESCO créera 12 heures de programmation qu'ils diffuseront sur 13 Décembre. Ceux-ci sont été produites par différents un stations.It commerciale publique est possible de collaborer avec cette émission en contactant les organisateurs de la Journée mondiale des radiocommunications.