Le secteur des médias communautaires a été mis au point en Espagne depuis les années 80. Cependant, Médias communautaires reconnaissance juridique a eu lieu 20 des années plus tard, lorsque l'Etat a approuvé la nouvelle loi sur la communication audiovisuelle générale 7/2010, de Mars 31, 2010 . Plus de six ans se sont écoulés et personne ne la radio communautaire a été récompensé par une licence de radiodiffusion. En dépit des demandes formulées par le REMC (Espagnol Community Media Network), par plusieurs radios communautaires et d'une télévision, ainsi que par plusieurs gouvernements régionaux[1], le gouvernement n'a pas publié des fréquences pour ce genre de services, soit en radio ou de télévision, ni n'a établi aucune procédure pour les demandes de licence médias communautaires. Aussi, le gouvernement national a ignoré les rappels juridiques répétées du Médiateur.

Différents gouvernement régional a également exclu les médias communautaires dans plusieurs processus de distribution des licences se rapportant à l'absence de réglementation nationale en ce qui concerne ce type de stations de radio. La seule façon d'obtenir des licences de radiodiffusion participe à des concours de licences de radiodiffusion commerciale. Très rares occasions certains médias, dans les petites villes, les médias communautaires ont été en mesure d'obtenir une licence commerciale.

L'approbation de la loi sur la communication audiovisuelle générale prévue n'a pas apporté une amélioration de la situation juridique des médias communautaires espagnols. On pourrait même dire que la situation est aggravée parce que la radio et la télévision des licences ont continué à distribuer, à l'exclusion des radiodiffuseurs non commerciaux et moins d'espace est laissé dans le spectre radio pour les stations sans licence qui luttent pour les fréquences libres dans le cadran. Cette situation met en péril la viabilité ou fortement la continuité des petites stations de radio dans certaines villes.

En réponse à cette situation, le Community Media Network (REMC) promu plusieurs recours devant les tribunaux. Cependant, les tribunaux ont examiné aucun de ses arguments et les ont également condamné au paiement des frais de justice. En dépit de cette situation, une centaine de stations de radio et 3 la télévision communautaire poursuivre leur activité de diffusion face à des fermetures possibles et des amendes élevées.

[1]     Réponse du gouvernement à l'initiative parlementaire 184/000475 BOCG. Congrès des députés No.. D-76 17/04/2012 p.: 42 https://www.congreso.es/public_oficiales/L10/CONG/BOCG/D/D_076.PDF#page=42

Pour plus d'informations (en espagnol) www.medioscomunitarios.net ou contacterJavier García. Remco. javito.almenara@gmail.com  pour info aussi en anglais.

Radio Nava

Radio Nava (Asturies, Espagne) a lancé une campagne sur le site Change.org pour éviter la 30.000 Euros d'amende imposées par le ministère espagnol de l'Industrie. La station de radio a été chargé d'utiliser une fréquence non autorisée (seulement 3 radios libres communautaires et en Espagne ont permis de diffuser juridiques). Outre les actions en justice que cette radio communautaire se prépare, the Asturian radio station is asking for support and signatures which will be delivered to the Spanish Minister of Industry, José Manuel Soria.

Radio Nava émet depuis 1997 and one of its strenghts is its use of communication tools to support drug users’ rehabilitation and drug prevention in the town where it is located. Beaucoup de familles et les citoyens seraient affectées négativement si cette station de radio communautaire cesse de diffuser. With this petition the association will also try to force the Spanish Government to develop more specific regulation for community radio and in the hope that licenses will be issued for community radio projects across the country.

Sur mai 2014, le Parlement flamand a adopté à une large majorité de 70 contre 29 un certain nombre d'amendements à la législation sur les médias. One of these creates a specific legal status for community radios. Avec ce vote, Flandre met en œuvre une 2008 résolution du Parlement européen demandant de soutenir et reconnaître les médias communautaires.

Radio Scorpion et Radio Central, Deux dernières radios libres publicitaires indépendants de Flander, sont heureux avec le résultat, pour qui ils ont fait pression et travaillent vraiment dur. En Juin 2011 they had issued a call to implement the European Parliament recommendations by creating a separate status for community radios, comme cela avait déjà été fait en français en Belgique francophone dans 2009.

La reconnaissance des radios communautaires et d'autres modifications à l'arrêté des médias qui ont été voté dans la loi, such as more strict controls on the concentration of local radios into networks, sont des pas dans la bonne direction pour lutter contre l'homogénéisation du paysage radiophonique dans la région flamande.

Radio Radio Centraal Scorpion et espèrent que, après les élections, the new administration would continue on this path by being vigilant against frequencies commercialisation and unjust frequency allocations to radio networks and the reinforcement of the regulator.

AMARC Europe would like to congratulate Radio Scorpio and Radio Centraal for their efforts and their success in ensuring that new genuinely local radio initiatives will once again be able to start up and bring about the so much called for diversification of the radio sector in their country.

Avril, 28e, 2014. Après une réunion entre les responsables politiques et les différentes organisations de la radio communautaire, le nouveau projet de la loi andalouse sur la participation civique devrait inclure des références à l'importance de la radio communautaire dans les processus démocratiques.

La Fédération espagnole des médias communautaires (REMC) et la radio communautaire Radiópolis (Séville) rencontré des hommes politiques en charge de l'élaboration d'une nouvelle loi sur la participation civique (actuellement encore un projet).

Le but principal de cette réunion a été de poursuivre le dialogue avec les partis politiques et les décideurs des organismes de réglementation, and foster the need of explicitly including a reference to the importance of community radios as essential tools for citizenship´s participation in democratic processes. REMC et Radiópolis souligné l'importance d'une bonne régulation, en particulier celles liées aux licences de radiodiffusion allocation pour les radios communautaires, ainsi que la reconnaissance formelle des valeurs de ce type de médias comme outils participatifs et pas seulement comme des outils de communication.

Les décideurs politiques ont été très intéressés de connaître les règlements européens de l'audiovisuel et des enjeux de la participation, L'exemple a été mentionné Satalonian. À la fois, les représentants des médias communautaires ont expliqué leurs opinions sur la façon dont ce type de médias doit être mentionné dans les règlements:

-Il est nécessaire de promouvoir l'information démocratique à travers les médias publics et communautaires.

-Il est nécessaire de promouvoir et de soutenir la présence des médias communautaires dans les campagnes institutionnelles sur la participation civique.

-Les médias communautaires doivent être reconnus comme des outils de participation, et les organismes publics devraient promouvoir leur existence et le développement.

In this process, AMARC Europe a envoyé une lettre aux décideurs andalous, partage ses préoccupations à propos de ce processus de réglementation en Espagne.

Le lancement du nouveau projet de loi sur la participation civique Andalusiona devrait avoir lieu d'ici la fin de l'année.

Plus d'infos: Maria Navarro presidencia@radiopolis.org

Mai, 2014. Dans le système fédéral de l'Allemagne le droit des médias est dans la main du gouvernement de l'État et non du gouvernement fédéral. Le résultat de cette réglementation est que chaque Etat a sa propre loi sur les médias et certaines disposent d'une réglementation qui permet aux médias de la communauté, mais certains ne le font pas. Sous cet aspect de la déclaration de la coalition gouvernementale de l'Allemagne contient quelques phrases remarquables du point de vue des radios communautaires. Le gouvernement de l'Allemagne met l'accent sur l'éducation aux médias comme l'une des compétences clés de notre société numérique moderne et de participer à l'éducation aux médias le contrat de coalition voit les médias communautaires jouent un rôle. Le gouvernement fédéral et le gouvernement de l'Etat devrait (le contrat dit) poursuivre et stabiliser le travail pour une meilleure éducation aux médias. La deuxième partie du contrat est peut-être beaucoup plus important. Là, il est écrit, que privé (les médias communautaires en Allemagne est privé, non commercial) et les médias de service public et le contenu journalistique avec contribution dans l'intérêt de la valeur publique devraient avoir un accès aux canaux de distribution gratuite de discrimination. Allthough médias communautaires est pas explicitement nommé dans cet aspect il est inclus. Cela pourrait renforcer sa position dans un pays où il n'y a même pas la radio ou la télévision communautaire dans tous les Etats de l'Allemagne ou si existant n `obtenir un soutien financier des autorités. Mais le scepticisme semble être conseillé. La réalité montre un Leck dans la prise de conscience des autorités des médias concernant la radio communautaire comme la situation réelle de Berlin / Brandebourg prouve. Où en février quatre radios communautaires ont demandé à nouveau aux autorités pour le budget financier pour survivre et les autorités ont nié. Peut-être au moins les nouveaux aspects du contrat de coalition pourraient donner des arguments pour la lutte pour les médias communautaires en Allemagne.