L'Europe rejoint AMARC Journée internationale de la femme 2020 campagne

Cette année marque le 25e anniversaire de la Pékin Déclaration et du Programme d'action adopté en 1995 à la 4e Conférence mondiale sur les femmes à Pékin / Chine. AMARC Europe soutient la de la Déclaration de Beijing résolutions afin d'éliminer toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes et des filles, lutter contre l’indépendance économique des femmes et les raisons structurelles des fractions économiques, pour prévenir et éliminer toutes les formes de violence contre les femmes et les filles, garantir l'égalité d'accès et l'égalité traitement des femmes dans l’éducation et les soins de santé et améliorer les la santé reproductive ainsi que l'éducation et promouvoir et protéger toutes les droits des femmes et des filles et faire participer les hommes à toutes les actions atteindre la pleine égalité.

Campagne de la Journée internationale de la femme de cette année Je suis la campagne Generation Equality est rassembler des personnes de tous genres, âge, l'ethnie, course, religion et pays, pour conduire des actions qui créeront un monde égalitaire. Cependant, Là est encore un chemin à parcourir: «Mais même s'il y a eu des progrès, aucun pays a atteint l'égalité des sexes. Notre meilleur n'a pas été assez bon. Défis rester pour tous les pays, même si beaucoup d’entre eux ne sont pas insurmontables. » dit la déclaration de la Directrice exécutive d'ONU Femmes Phumzile Mlambo-Ngcuka sur sujet de cette année.

Médias comme Promotor clé pour L'égalité des sexes

Local, national et les médias internationaux restent une source d'information quotidienne percutante, discours et plateforme d'échange pour une majorité de personnes en Europe et dans le monde. Qui apparaît et crée les nouvelles, quels angles sont utilisés pour rendre compte les femmes et l'égalité des sexes, la manière dont les femmes sont représentées et ce qui a été laissé de côté compte à mesure que les structures et les systèmes de discrimination et d'inégalité sont renforcés à travers les systèmes médiatiques.

Les données sur les femmes dans les médias, cependant, est sans ambiguïté: en Europe uniquement 24% des personnes interrogées, ou l'objet d'une actualité est féminin et uniquement 2 de 12 les stations de radio publiques en Allemagne sont dirigées par des femmes. Les points de vue des femmes sont rarement entendus dans les sujets qui dominent l'agenda de l'actualité; même dans des histoires qui affectent profondément les femmes, comme la violence basée sur le genre, c'est la voix masculine qui prévaut.

combats pour l'Europe AMARC L'égalité des sexes

AMARC Europe souligne l'importance du rôle joué par les femmes dans le domaine de la communication, la production médiatique et les médias communautaires et identifie les domaines clés pour la lutte continue pour la représentation des femmes et l'égalité des sexes sur et hors antenne:

  • Accès des femmes aux ondes:Les femmes doivent avoir accès aux ondes, en termes de capacité à créer leurs propres programmes sur les questions politiques et sociales et le divertissement, et aussi d'avoir programmes traitant des problèmes des femmes.
  • Représentation des femmes à l'antenne: Encourager la représentation des femmes dans leur diversité, et ne pas mettre l'accent sur les rôles stéréotypés, comme dans le famille, pour femme. Assurez-vous que toutes les personnes, peu importe le genre, l'ethnie, classe, orientation sexuelle, etc. sont traités avec respect et dignité dans tous aspects du contenu diffusé sur la station, que ce soit dans le contenu éditorial ou publicités diffusées.
  • Les besoins particuliers des femmes des minorités: La diversité des expériences des femmes doit être reconnue, et espace devrait être créé pour les femmes qui ont subi d'autres formes de discrimination, l'oppression ou la négligence par les médias commerciaux et d'État. Cela comprend des dispositions pour inclure les femmes handicapées, femmes issues de minorités ethniques, caste ou origine autochtone et femmes issues de minorités sexuelles, tel que lesbiennes et transgenres.
  • La représentation des femmes à tous les niveaux de la gestion de la station: La radio communautaire a meilleure représentation des femmes que les entreprises commerciales ou publiques / médias publics. Cependant, les femmes sont toujours massivement sous-représentées, en particulier dans les domaines de la prise de décision et des compétences techniques et il y a aussi de nombreuses stations où il n'y a pas de représentation effective des femmes.
  • L'utilisation de appropriée La technologie: Alors que certaines femmes maîtrisent l'utilisation des technologies de l'information, il subsiste une fracture numérique sexospécifique et la majorité ne. Les femmes sont souvent exclus de l'utilisation de la technologie, y compris l'utilisation de La technologie, comme l'exploitation d'un studio de radio. Il est important de reconnaître cette fracture numérique sexospécifique et la surmonter, grâce à la fois technique dédiée formation par et pour les femmes et investissement dans la technologie appropriée.
  • Le financement et la capacité pour la construction de la radio pour les femmes: Le renforcement des capacités est un élément clé pour atteindre parité entre les sexes. Cela ne s'applique pas uniquement au renforcement des capacités des femmes impliquées dans la gare, mais pour les hommes et les femmes afin qu'ils puissent travailler ensemble pour construire un coffre-fort, environnement stimulant et solidaire où tous se sentent capables de contribuent de leur mieux à tous les aspects du succès de la station.

AMARC Europe appelle à sa fin 250 membres dans plus de 20 Pays européens, amis et collègues du (communauté) les médias et la communication pour faire de l’égalité des sexes une réalité et contribuer au thème de la Journée internationale de la femme de cette année «Je suis l’égalité des générations - Réaliser les droits des femmes»

Aujourd'hui c'est Radioday féministe internationale! Le Radioday féministe internationale aujourd'hui sera présenté sur 24 heures de contenu féministe de plus 12 équipes éditoriales 3 pays germanophones. Les émissions comprendront du contenu contre le patriarcat avec de la musique féministe, entretiens, histoires, traits, spectacles et discussions.

Pourquoi avons-nous besoin d'un radioday féministe?

Selon une étude du ZHAW, moins de 39% des personnes qui façonnent ce que nous écoutons et voyons en Suisse sont des femmes. ProQuote affirme que seulement 2 de 12 les radios publiques sont dirigées par des femmes. Dans ces statistiques, les personnes qui s'identifient comme trans *, inter ou non binaires ne sont même pas visibles. Les rédacteurs en chef sont généralement des hommes, les images de femmes et de filles dans les médias sont pleines de clichés, de nombreux journalistes sont victimes d'agressions sexuelles sur leur lieu de travail, les sujets sont répartis en fonction des rôles de genre – la liste des raisons de se concentrer sur la couverture médiatique féministe est longue. Les radios communautaires ne sont pas commerciales, ouverts et autodéterminés et ont donc servi de plateforme pour ceux, dont les voix ne sont souvent pas entendues. Les conditions de travail des femmes, Inter, non binaires et trans sont donc moins sévères que dans les médias grand public. Néanmoins, les structures de pouvoir patriarcales sont également présentes dans notre domaine de travail. Ce sont surtout des voix masculines que l'on entend, également à la radio communautaire. Dans 2017 de nombreuses équipes éditoriales se sont réunies pour l'événement radio féministe “Réclamez les vagues” à Zurich. Ils ont décidé de réseauter et de revendiquer chaque année les ondes ensemble le 21 octobre. Le journalisme féministe signifie pour ces équipes éditoriales, qu'ils diffusent leurs propres opinions, la musique, des sujets et écoutez des personnes et des histoires qui sont généralement ignorées.

La grille des programmes est disponible surhttps://claimthewaves.noblogs.org

Les radios communautaires doivent intégrer la perspective de genre dans leurs structures organisationnelles et leur contenu, comme indiqué au paragraphe “J” du Programme d'action de Beijing

unescowomen

Montréal, Mars 6, 2015. Le Association Mondiale des Radiodiffuseurs Communautaires (AMARC) is joining forces with UNESCO and the l'Alliance mondiale genre et médias pour Women Make the News 2015 initiative. Under the theme ‘’Yes we must! Reaching Gender Equality in the Media by 2030’», this initiative aims to push forward the involvement of women in all spheres of media, from the pen, to the microphone to higher management.

All around the world, les radios communautaires sont un lieu privilégié où les femmes peuvent faire entendre leur voix, find a espace de discussion, d'autonomisation et d'émancipation. These radios are vectors of education, culture, knowledge sharing and development. Through them, women can enforce their role as qu'acteurs sociaux de premier plan.

En mars 8, we celebrate women’s contribution to the struggle for freedom of expression and the right to communicate. We also seize the opportunity to repeat that too many women still suffer from discriminations in the media field and that we must work toward an equal representation on the airwaves“, said Maria Pía Matta, AMARC’s President.

Throughout its projects and as part of its mission, AMARC defends l'égalité des genres and reinforces the importance of the role played by women in the field of communication and media. Launched at the beginning of 2015, ‘’Vers Beijing 20’’, an international audio series produced by AMARC, in collaboration with ONU Femmes celebrates the voices of women around the world, highlights important issues related to women and shares stories supporting a universal cause. Through these programs, AMARC wishes to supporter women journalist, commentator, and journalist and give them air time.Another important tool towards achieving gender equality in the radio stations is the Politique de genre pour la radio communautaire (GP4CR) which was developed by AMARC-WIN Asia Pacific and adopted by the World General Assembly of AMARC in 2010 in La Plata, Argentine. It is available in multiple languages.

En mars 8, AMARC calls on all its members, partners and friends to continue to push towards gender equality and to s’engager pour accorder l'égalité du temps d'antenne aux femmes. Together, let’s achieve gender equality in the media by 2030!

Through services to members, networking and projects implementation, l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) gathers more than 4,000 radios communautaires, federations and community media stakeholders in more than 150 pays. The International Network of Women (GAGNER) of AMARC is a large assembly of women communicators working to ensure women’s right to participate and communicate through the community radio movement.

Dans UNWOMEN

 

Sur la route de BEIJING 20: Une série audio produit par l'AMARC, en collaboration avec ONU Femmes

En Septembre 1995, Pékin, Chine, accueilli des milliers d'hommes et de femmes de partout dans le monde pour le Quatrième Conférence mondiale sur les femmes. L'égalité des sexes, la défense des droits de l'homme et de la dignité humaine a été au centre des discussions.

Après l'accident, le Déclaration de Beijing et du Programme d'action a été approuvé. Il se concentre sur douze sujets de préoccupation: environnement,pauvreté, l'éducation et la formation, santé,conflit armé, violence, économie, pouvoir et prise de décision, mécanismes institutionnels pour la promotion de la femme, médias, droits de l'homme, et le petite fille.

Une série audio

Dans 2015, 20 ans après la Déclaration de Beijing, il est temps de réfléchir sur les progrès ou les reculs acheived ces deux dernières décennies. Avec cela à l'esprit, le Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) est la production, avec le soutien de ONU Femmes, une campagne radio internationale liée à Beijing 20. Le série audio offrira une perspective comparative entre 1995 et 2015: d'où nous étions, là où nous sommes maintenant, mettant en vedette des histoires de producteurs participants à travers le monde.

Le but de ce série est d'améliorer la compréhension des enjeux de la Plateforme d'action de Beijing et de mettre en évidence ce qui a changé pour les femmes depuis la Conférence tenue à Beijing 20 il y a des années. AMARC estime que ce est une occasion unique de susciter un débat et conversation sur empowerement, les droits des femmes et espère qu'elle se engagera une nouvelle génération sur ces questions importantes.

Se il vous plaît venez visiter cette page souvent qu'il le mettra en vedette les productions audio et des informations sur les questions et la des femmes Beijing 20 activités connexes.

Écouter la série audio, télécharger et partager les productions!