Nous sommes heureux d'annoncer le lancement du nouveau site web et de l'Europe AMARC vous présenter quelques-unes des nouvelles fonctionnalités sur le site.

L'idée principale derrière le relancement du site était de simplifier et mettre à jour la structure complète du site et le rendre plus facile pour vous de trouver le contenu pertinent pour vous et accéder aux informations du site.

Aperçu du projet

Par conséquent, nous avons créé une section de projet distinct. Dans cette section, vous trouverez des résumés et des articles pertinents sur les projets en cours et l'Europe AMARC passé. De l'avis de projet détaillé, vous trouverez des informations sur le projet, les objectifs du projet, les partenaires, la durée et les principaux résultats du projet.

Carte membre

La section membre est la cartographie de tous les membres, les organisations, les individus et les partenaires Europe AMARC collabore avec. Dans une prochaine étape, la carte sera l'outil de recherche majeur pour divers domaines d'expertise dans le secteur des médias communautaires européenne en tant que moteur de recherche et élaboré une liste détaillée et un outil d'information sera mis en œuvre dans la carte de membre. Si vous souhaitez figurer sur la carte entrer en contact avec nous viacontact@amarceurope.euou par l'intermédiaire du registreformulaire d'adhésion.

AMARC Europe, espace membre

As registered AMARC Europe members you will be able to enter the member forum to exchange with other members and get access to resources from various areas interesting for our sector. You will also be able to communicate directly with other members and AMARC Europe staff via your and their profile, update your contact information and details and share your experiences from your media house with the AMARC Europe family. We are looking forward to your inputs and will help you to get started in the AMARC Europe member area.

In addition, we are at the moment setting up an individual and common AMARC Europe cloud for resources for, from and by the community media sector and a collaborative online tools e.g. common working spaces for documents and files. If you want to get to know more on the member area, please do not hesitate to get in touch viacontact@amarceurope.eu

Featured Content from AMARC Europe members

Last but not least, we are looking forward to your content for the new AMARC Europe website and we hope that we will be able to share your stories and experiences from the European community media sector on the new AMARC Europe platform. So, if you are an AMARC Europe member get in touch if you want your articles, project reports, picture galleries, podcasts or programs to be featured on our website and our other communication channels.

Le Grassroot projet Radio est le pilotage des solutions pour les plates-formes d'information communautaire et le pluralisme des médias, travaillant pour abaisser les obstacles à la création et à maintenir une station de radio communautaire, créer des réseaux régionaux et à l'échelle européenne des stations qui peuvent mutualiser les ressources au niveau communautaire, les services de médias en collaboration co-Innover et augmentation l'impact de ces stations grâce à une combinaison de technologies numériques et non numériques existantes. Avec des partenaires en Irlande, en Roumanie et au Portugal (Madère), nous expérimentons de nouvelles technologies basées sur une forte interaction entre la téléphonie mobile, la radio traditionnelle et Text to Speech (TTS technologies), à travers le RootIo Plate-forme.

Bienvenue sur Grassroots Radio, un projet financé par l'UE visant à piloter des solutions pour l'innovation participative dans la ...

publié par Grassroots Radio suis13 Septembre jeudi, 2018

Après la première année du projet, nous sommes actuellement radiodiffusion Îles Bere (Irlande). A Madère, l'équipe Grassroots Radio a fait beaucoup de activités dans la vallée des Nonnes, une paroisse civile d'environ 2000 habitants au centre de Madère et l'emplacement de l'une de nos stations de radio de la base. Le résultat le plus important de ce jour, est le processus de licence en Roumanie, que grâce à nos partenaires (ActiveWatch et Medialert), atteint pour obtenir un clicence radio ommunauté pour la première fois dans le pays. Deux stations de radio seront lancés bientôt dans le delta du Danube, Radio Civic Vârvoru de Jos (Dolj) et Radio Civic Sfantu Gheorghe (Tulcea).

Dans ce cadre, nous avons assisté récemment à l'atelier de politique de haut niveau La voie à suivre pour l'innovation sociale numérique: Comment la technologie de soutien de l'UE en tant que force pour l'autonomisation et l'impact social?, Qui a eu lieu à Bruxelles le 26 Avril 2019. L'atelier a été organisé par la Fondation mondiale de l'innovation dans ce, Dans le cadre de l'innovation sociale numérique (DSI4EU) Projet. L'atelier a exploré comment les institutions européennes peuvent soutenir l'innovation sociale numérique (DSI) et créer un avenir où technologie permet aux citoyens de relever nos plus grands défis sociaux et environnementaux.

Plus de nouvelles

AMARC Europe invited Damian Loreti (Board AMARC International) to reflect on this year’s presse de l'UNESCO Liberté journée sujet: « Médias pour la démocratie: le journalisme et les élections en temps de Désinformation »

In 2016 the Oxford Dictionary chose the term “post-truth” as the word of the year, in a context in which the incessant circulation of information mediated by social networks today has put us in front of the need to discern between exact news , inaccurate, true or false (fake news).

In many cases we talk about specially developed information (or content) aimed at carefully developed user profiles, based on the non-consensual use of personal data (interests, friends, schedules, cultural consumption, etc.). These are forms of communication assisted by filters based on algorithms or artificial intelligence that process huge volumes of data and can self-perfect their performances (machine learning), initially to publicize products. Digital platforms, initially unaware of the information/opinion/entertainment relationship, have begun to worry and put in place measures to mitigate what they will consider as manipulation. For this they decided to appeal in some cases to third instances of verification. Although it is not the central motive of this collaboration, it would also be necessary to meditate on who verifies the verifiers because the complaints of those contracted by these companies are already public due to pressures of a different nature.

Damian Loreti a reçu un doctorat en sciences de l'information de l'Univ. Complutense de Madrid et est avocat et chargé de cours en mettant l'accent sur la liberté de l'information au Département Communication de l'Université de Buenos Aires.

L'incidence de faux ou pas tout à fait vrai nouvelles, il est supposé, avait influé sur le résultat des processus politiques cardinales de la réalité du monde comme l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, le référendum pour le départ de la Grande-Bretagne de l'Europe Union (Brexit) ou le plébiscite pour l'accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC et l'élection présidentielle au Brésil. Cependant, tout est pareil.

When we speak of post-truth, according to Oxford, we refer to “circumstances in which objective facts have less influence on the formation of public opinion than appeals to emotion and personal belief”. That is, the reinforcement of a certain ideological perspective through emotional elements or rather a kind of “to each one what each one wants to hear”. In some cases, with inaccuracies, credibility, exaggerations or, in other cases, with smooth and plain fallacies. It would be, in some way, the non-relation between a proposition that is presented as legitimate and the facts to which it refers.

On the other hand, the fake news appear as news, stories, images or any type of falsified contents with a certain intentionality. That means putting into circulation with a deliberate objective of advocacy in the public sphere. This is not entirely new. In 1898, American press tycoon William Randolph Hearst sent the cartoonist Frederic Remington, who telegraphed his boss from Havana saying: “Nothing special. All is calm. There will be no war. I would like to go back”. Hearst’s strict response was: “Provide drawings, I will provide the war”. The subsequent putting into circulation of images and information that sought to act on feelings pushed the war. Thirty years later, in a similar way, but with innocent entertainment objectives, Orson Welles staged another war. Through the antennas of the Columbia Broadcasting System, a fictional extraterrestrial invasion was broadcast in “The War of the Worlds” but narrated with the construction tools of informative verisimilitude of the moment, which motivated enormous signs of panic in the streets of New York.

La discussion autour de la véracité des informations, la manipulation des données et des informations et la prolifération des rumeurs dans le but d'influencer la formation de l'opinion publique, bouleversant les résultats électoraux ou de générer des changements sur les marchés remonte, comme nous l'avons dit, beaucoup plus au-delà de l'émergence des réseaux sociaux.

Au contraire, elle se présente comme un défi inhérent à la mise en forme de la sphère publique et au rôle des médias dans la construction des stéréotypes, des idées consensuelles et la stigmatisation autour de la dissidence dans les démocraties contemporaines.

This context poses new challenges for community media. Especially in countries that have become refractory to participation as the soul of democracy, to “memory, truth and justice” policies related to human rights violations or even to the events of the wars that have taken place. But the challenges to be faced are no more serious than fighting for the consolidation of the sector in times (past and present) of persecution and dictatorships and autocracies.

The closeness with our audiences puts us in a place. Being close to our audiences puts us in a privileged place to be those who – as always – have to contribute to the right to communication and, above all, to have accurate information. This concept, which has generated great debates about its implications and consequences, is not a purely legal concept that has been debated.

Les radios communautaires ne ont pas besoin lois ou règlements, et moins on n'a pas besoin des ministères Vérité pour la façon dont nous sommes en train de vérifier véridiques et exactes. Quand nous persécute la raison ne se fonde pas à dire des mensonges. La raison en est notre recherche constante et obstinée de la vérité. La vérité est engagée aux valeurs des peuples, droits de l'homme, la démocratie et la justice sociale.

Le nouveau contexte nous oblige à être plus imaginatifs en termes d'alliances et l'intégration des technologies. Pour ne pas changer les principes. La création de réseaux communautaires qui font face aux monopoles d'infrastructures sont un exemple parmi d'autres.

Our reason for being – we said in the “14 Principles” – is to promote social development, human rights, cultural and linguistic diversity and the plurality of information and opinions, democratic values ​​and the satisfaction of social communication and peaceful coexistence. how to guarantee access and participation of all races, ethnicities, genders, sexual and religious orientations.

Les expériences enseignent que les propriétaires des plates-formes ne croient généralement pas dans ce domaine et qu'ils censurent aussi. Mais les censures tombent sur les plus vulnérables. Voilà pourquoi il est temps de ratifier nos croyances et principes. Par tous les moyens.


Dans le cadre du projet européen « « Responsabiliser la société civile à travers les médias », dans lequel l'Europe est AMARC ensemble des partenaires avec Community Media Network (Jordan), Media Solutions communautaire (Royaume-Uni) et Sisterhood is Global Institute (SIGI), le Secrétaire général de l 'AMARC, Francesco Diasio, a participé à la conférence « L'autonomisation de la société civile en Jordanie à travers les médias communautaires », tenue à Amman le 18e et 19e Février, sous le patronage du ministre des Affaires d'Etat ou les médias.

Plus de 150 participants de tous les gouvernorats jordaniens, Palestine, Yémen, Royaume-Uni et la Belgique ont assisté à cet événement. La conférence, qui vise à étudier les relations entre la société civile et les médias communautaires, a écouté les représentants du gouvernement, des militants de la société civile, les praticiens dans les médias communautaires et des experts internationaux familiariser avec les lois des médias et des meilleures pratiques en ce qui concerne les relations entre la société civile et les médias communautaires.

https://ar.ammannet.net/news/306733

Les participants ont salué le rôle du ministre jordanien des Affaires médias et le directeur général de la Commission des médias et leur ont demandé de travailler en étroite collaboration avec les médias de la société civile et la communauté des activistes dans la formulation d'une nouvelle stratégie médiatique jordanienne qui prend en considération ce qui est nécessaire pour que ils peuvent mieux servir leurs communautés. Plusieurs priorités ont été mis en évidence dans le communiqué de presse finale, et entre autres le « nécessité de combler le fossé entre les médias de la société civile et la communauté au moyen de la législation sur les médias appropriés qui reconnaît l'importance des médias communautaires et crée un environnement propice qui peut se développer et de maintenir un milieu professionnel qui sert le public tout en même temps faire face aux défis de la révolution du savoir, de concert avec les normes internationales».

INTELLIGENT (Méthodologies et des ressources spécifiques pour les formateurs radio) est adressée aux formateurs de radio dans les médias communautaires et des offres sélectionnées et des exercices de formation valides et méthodes, même à des groupes cibles spécifiques pour créer des formations radio. Il était de produire un outil de formation qui prévaudrait au fil du temps, et ne disparaissent à la fin du projet. INTELLIGENT outil en ligne rassemble l'expérience de formation des radios communautaires, mais aussi des activités adaptées à utiliser avec des personnes ayant des difficultés d'apprentissage, troubles de la vision, et les femmes migrantes.

INTELLIGENT Les formateurs se concentreront sur la diffusion et aussi l'amélioration des ressources existantes, et plus important encore, pour en faire une référence pour les formateurs à la radio communautaire en Europe.

INTELLIGENT Formateurs vise à créer un programme de formation des formateurs sur l'utilisation de la ligne de SMART ressource et de connaître les idées derrière; pour créer des méthodes d'évaluation pour les résultats d'apprentissage du train le cours de formateur. En outre, les organisations européennes et l'Europe AMARC CMFE discuteront et le poids de la mise en œuvre d'un SMART Former le formateur certifié ou recommandé.

Les partenaires du projet sont les suivants: Radio Corax (Is) Près de Coop média (Irl), Radio civile (Hu), COMMETTRE (SRB) Syndiquer le contenu (F / basque), AMARC Europe (UE), CMFE (UE) et son école falaise Radio + (CH).

Le projet a débuté en Octobre 2018 et se terminera en Septembre 2020. Il est financé par le ERASMUS + - Partenariats stratégiques pour l'éducation des adultes de la Commission européenne.