*|<span class ="tr_" id="tr_0" data-source="" data-orig="MC">MC</span>:<span class ="tr_" id="tr_1" data-source="" data-orig="SUBJECT">SUBJECT</span>|*
AMARC Europe Newsletter

Mars 2020
Chers membres de l'AMARC,
 
Un bulletin d'information de l'AMARC Europe en ce moment, dans lequel Covid19 est le sujet de première importance et les mesures contre la maladie ont changé nos vies beaucoup, peut évidemment pas être une tentative de maintenir l'ordre du jour.

Et pourtant, le genre d'état d'urgence ne doit pas nous conduire à attendre jusqu'à ce que paralysé tout semble être bien à nouveau. Les radios communautaires luttent actuellement avec un fardeau supplémentaire pour leur existence et trouvent leur fonction et mission dans les défis différents à nouveau et peut-être de nouveaux. Et nous nous demandons comment l'Europe peut agir AMARC, doivent se positionner différemment, peut fournir un soutien et encore être en mesure de remplir les tâches à accomplir et atteindre les objectifs fixés.

Par-dessus tout, cela est bien sûr sur l'organisation de l'assemblée générale et conférence à l'automne 2020, qui comprend également la mobilisation de nos membres et d'attirer de nouveaux membres qui ne peuvent être acceptés à l'assemblée. Et même si nous ne pouvons pas savoir combien de temps nous serons tous concernés par la crise Corona et combien de temps il va entraver nos actions, nous ferons tout notre possible pour obtenir l'Assemblée générale de l'Europe AMARC avec autant de participants que possible mis. Cela inclut également le lancement d'une campagne d'adhésion ce mois-ci.

Cela et les rapports de notre Grassroots Radio projet, les diverses répond du secteur Radio Communauté européenne à Covid19, notre nouveau projet de l'UNESCO sur les droits de communication numériques et des premières informations sur notre campagne d'adhésion est ce que le bulletin est sur le point!
 
Beaucoup de force et de rester en bonne santé
Michael Nicolai
AMARC Europe, Président
Europe Activités AMARC
Grassroots Radio

Sur Covid19 Réagit

Comme le coronavirus se répand dans toute l'Europe, partenaires du projet Grassroots Radio (y compris l'Europe AMARC) consacrent leurs énergies à organiser des initiatives d'information pour maintenir les populations locales informées sur les données et les événements liés à l'urgence sanitaire. En outre, il y a des membres du consortium qui sont également actifs pour surveiller les décisions gouvernementales relatives à l'organisation de l'information sur le virus.

Tel est le cas de veille active, l'organisation des droits de l'homme roumain et membre du projet GR qui favorise la libre communication pour l'intérêt public. liane Ganea, membre de veille active et Reporters sans frontières ainsi qu'uncomposant actif du projet GR, répondu aux micros deRadio FRO, une diffusion radio libre en Haute-Autriche.

Une partie importante de laentretien est consacré aux mesures que la Roumanie est la mise en œuvre afin de contraste de fausses nouvelles. Liana a déclaré à Radio FRO que le gouvernement roumain a décidé que les autorités locales ne peuvent pas communiquer les données aux journalistes plus. Toutes les données sur les cas doivent être communiquer à un organisme central qui gouverne la crise. Ceci est un exemple du manque de transparence que le gouvernement a commencé à mettre en œuvre.

Les ONG sont achète plutôt de réagir contre ces politiques. La déclaration de l'état des mesures d'urgence a mis en place qui affectent la liberté d'expression, rendant le travail des journalistes et des ONG plus opaques et difficiles. L'une des conséquences de ces décisions est que le gouvernement peut demander aurégulateur télécommunications de supprimer tout site Web qu'ils pensent créer de fausses nouvelles. Selon Liane, ce processus est assez peu claire à la fois parce qu'il n'y a pas d'étapes intermédiaires jusqu'à l'arrêt et parce que les critères pour déterminer la qualité d'un contenu n'a pas été clarifiés. Selon Liane, Les autorités de l'État ont admis qu'ils ont perdu la trace du virus.

L'interview a été réalisée en anglais et compris entre minutes 11.45 et 23:00.

En savoir plus sur AMARCEurope.eu
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant

projet UNESCO:
Droits de communication numérique pour les médias communautaires

AMARC Europe est fière d'annoncer le début d'un nouveau projet soutenu par l'UNESCO, "La promotion des droits de communication numérique pour les médias communautaires ».

Dans le prolongement de son point de vue stratégique mondial, AMARC souhaite fullfil son rôle de promouvoir la démocratie participative et la citoyenneté active dans la défense et la promotion des médias communautaires.

Pour transformer cette aspiration en action, AMARC renforce son implication dans la promotion du droit de communiquer dans la sphère numérique et en particulier en ce qui concerne la radiodiffusion terrestre numérique, transition et l'utilisation des méthodes de distribution numérique, en ligne avecUNESCO Communauté de durabilité des médias Documents de politique, adopté en 2016.

Ce projet prolongera et réactiver les débats soulevés depuis quelques années dans le domaine des droits de communication numériques dans plusieurs, régions couvertes par les membres de l'AMARC.

Les TIC et la téléphonie mobile ouvrent de nouvelles frontières pour les radiodiffuseurs communautaires. Par exemple, le téléphone mobile, lorsqu'il est utilisé sur son propre fournit de l'information de personne à personne et les possibilités de communication. Cependant, lorsque nous combinons avec une station de radio communautaire, il devient un outil de communication dynamique « collective ». De cette façon, téléphones mobiles peuvent aider à responsabiliser les communautés marginalisées à participer activement au dialogue communautaire, chacun apportant ses propres expériences et idées.

Dans le passage de l'analogique à la radiodiffusion numérique terrestre (DAB ), et conformément aux documents de politique de développement durable des médias communautaires de l'UNESCO « .. Une question clé est d'assurer que les radiodiffuseurs communautaires ont accès à la même partie « équitable » du spectre de fréquences qu'ils avaient dans le monde analogique. Cependant, la transmission fonctionne de manière fondamentalement différente dans l'environnement numérique, au moins avec la plupart des technologies modernes, et cela nécessite plussoigneusement adaptés approches réglementaires".

Trois aspects seront pris en considération:

  1. spectre réservation
  2. les coûts du changement d'atténuation de l'analogique à la radiodiffusion numérique
  3. En approchant les défis plus larges de la convergence

L'objectif général de ce projet estd'augmenter le nombre de pays qui ont renforcé les politiques de régulation de l'audiovisuel adéquat et sur mesure dans le domaine la radiodiffusion numérique en faveur des médias communautaires. A la fin du projet, au moins 5 pays ont pris des mesures pour renforcer les politiques.

Au-delà des frontières européennes, L'Europe a déjà AMARC identifié certains pays possibles où concentrer les efforts. Dans la région Asie, Bangladesh et son BNNRCse associera l'initiative, aussi bien queURAC au Sénégal et laRéseau communautaire des médias en Jordanie. D'autres pays seront impliqués dans le centre et l'Amérique latine.

En savoir plus sur AMARCEurope.eu
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
L'adhésion en Europe AMARC

Campagne 2020
AMARC Europe est l'organisation de l'adhésion au service du mouvement de la radio communautaire à travers l'Europe. La représentation politique de ce secteur de la radiodiffusion est le principe de la conduite de nos initiatives et actions. Un réseau plus fort signifie plus d'impact. Avec vos frais d'adhésion vous joindre à plus AMARC 300 des stations de radio communautaires et les fédérations dans plus de 20 pays européens et plus 3.000 membres dans le monde entier AMARC dans le but de renforcer le secteur des médias communautaires en Europe et dans le monde.

En novembre 2020 Europe tiendra AMARC son Assemblée générale en Irlande - informations détaillées à venir bientôt. Au cours de l'Assemblée générale a également toutes les demandes de nouveaux membres seront discutés et approuvés. Si, c'est maintenant l'occasion de devenir membre à part entière avec l'Europe AMARC.

Nous appelons également nos membres actuels de mettre à jour leurs coordonnées des membres et frais et nous contacter si vous avez des questions via members@amarceurope.eu.  

Nous vous rappelons que toutes les radios communautaires, fédérations radio ou de groupes de production peuvent demander l'adhésion à part entière. Les personnes seules, chercheurs ou tout autre activiste radio ne peut demander le statut de « membre associé ». S'il vous plaît consulter notre site Web pour obtenir plus d'informations à cet égard.

Conformément à nos statuts, stations de radio devraient être « à jour » avec le paiement des frais d'adhésion afin d'avoir la (actif et passif) droit de vote lors de l'Assemblée générale. Cela signifie que si les cotisations ne sont pas Payées au cours des années précédentes, nous vous demandons de bien vouloir à ce stade de mettre à jour votre abonnement, y compris la précédente cotisation impayée.
 
Pourquoi devenir membre AMARC? 10 De bonnes raisons de le faire.
  1. AMARC Europe est la promotion de la mise en réseau, activités de lobbying et de plaidoyer pour le secteur de la radio communautaire européenne avec l'Union européenne, Conseil de l'Europe, les institutions des Nations Unies et la société civile et le secteur des ONG
  2. L'Europe et favorise l'AMARC donne une visibilité aux exemples de bonnes et meilleures pratiques au sein et au-delà du secteur des médias communautaires
  3. AMARC Europe apporte un soutien politique pour les médias communautaires par exemple. processus de régulation, consultations on community media et al
  4. L'Europe ouvre AMARC pour son bureau gratuit, des salles de réunion et des infrastructures à Bruxelles membres par exemple. pour des réunions ou des événements
  5. AMARC Europe offre continue la communication et l'échange d'informations sur l'environnement de la radio communautaire en Europe et au-delà
  6. L'Europe est une AMARC plate-forme de diffusion multi-canal d'information, besoins et demandes de ses membres et le mouvement des médias communautaires
  7. AMARC Europe organise régulièrement des événements & réunions sur des sujets pertinents pour le secteur des médias communautaires
  8. AMARC Europe offre diverses possibilités pour des projets et des activités communes avec des partenaires européens et non-européens – participation à un mouvement mondial
  9. AMARC Europe offre des possibilités pour les bénévoles par exemple. EVS
  10. Acheter le domaine .Radio pour 25 € par an au lieu de 300 €
 
Ensemble, nous sommes plus forts!
En savoir plus sur AMARCEurope.eu
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
Nouvelles de la

Secteur des médias communautaires:


Mise au point spécial sur Covid19 Réagit de la Communauté européenne des médias
Les radios communautaires à Berlin

Avoir une nouvelle maison
Ouverture de la FRBB Studio à la Chambre des statistiques,
Berlin-Alexanderplatz sur 31.3.2020 à partir de 15:00-22:00

Berlin n'est pas une ville, mais beaucoup.
Radio ne se fait pas par lui-même, mais par beaucoup.
Et les radios libre de Berlin Brandebourg ne pas un studio,
mais – beaucoup.

Si, malgré vents et marées, mardi, 31 mars,2020 le studio maintenant 15 la communauté des fournisseurs Freies Radio Berlin Brandenburg. Le 15 est le studio central tout à fait plus – à la Chambre des statistiques sur l'Alexanderplatz de Berlin.

De nombreux et d'innombrables producteurs de radio * diffusés à partir 15 à 22 heures un programme spécial, sur la présente, passé et l'avenir des radios gratuit à Berlin et Brandebourg.

Avec les contributions de Colaboradio, Datscharadio, il frrapó,  Ohrfunk, Vue de l'oreille, puis, Pi Radio, aporee Radio, Radio Słubfurt, Radio Woltersdorf et annonce studio. un programme spécial, sur la présente, passé et l'avenir des stations de radio libres à Berlin et Brandebourg.

Quelqu'un d'autre oublié? Sûr, parce que…
Radios libre de Berlin Brandebourg sont ouverts à l'accès
– tout comme les radios libres sont.

Restez à l'écoute – À Berlin 88.4 MHz et à Potsdam à 90.7.
En savoir plus sur FR-BB.org
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
Radio Helsinki (Autriche)

FAQ – Questions fréquemment posées


Le quotidien Corona Mise à jour
À partir de lundi, 16.3, Radio Helsinki à Graz / Autriche fournit des informations quotidiennes sur la situation Covid19 en Autriche. Ils réagissent à l'information actuelle du gouvernement fédéral et la lutte contre de fausses nouvelles (e.g. de médias sociaux), tendances autoritaires et la panique aussi.

Radio États Helsinki: “Notre souci est de contrer les effets des restrictions drastiques sur la liberté de mouvement et de l'isolement possible.”

Écoutez les programmes en allemandici
En savoir plus sur Radio Helsinki
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
Communauté bangladais radios

25 Heures de programme sur Covid-19

éducation à la prévention
Seize stations radios communautaires au Bangladesh ont été diffusaient l'éducation de prévention coronavirus conformément à la préparation nationale et plan d'intervention pour Covid - 19.
 
Les stations de radio communautaires prennent également une attention particulière au cours de la conception, le développement et la diffusion de programmes d'éducation à la prévention sur Covid -19 en considérant la brève politique de ARTICLE 19 titre est mensonges virales: Et coronavirus informations erronées. 
 
des médias et des journalistes devraient prendre les devants rapport sur la désinformation, la propagande et de la discrimination par l'État ou des acteurs non étatiques dans le contexte de l'épidémie Covid-19. Des rapports précis par des sources journalistiques de bonne réputation est l'un des plus puissants outils pour
 
des médias et des journalistes devraient soutenir des systèmes efficaces d'autorégulation, y compris les organes de plaintes de la presse nationale et les médiateurs ou les éditeurs publics dans les points d'information individuels. Ces organismes ou fonctionnaires devraient contribuer à garantir le droit de rectification ou de réponse pour traiter des déclarations inexactes ou discriminatoires dans le contexte de l'épidémie Covid-19.
 
des médias et des journalistes doivent respecter les normes éthiques les plus élevées, y compris les principes d'égalité, lors de la déclaration sur Covid-19. Ils doivent rendre compte Covid-19 avec précision et sans parti pris, en évitant les stéréotypes, et sans se référer inutilement à la race ou la nationalité ou l'origine ethnique.
 
Réseau des ONG du Bangladesh pour la Radio et de la Communication (BNNRC) a été suivi et d'observation de la situation 24×7 heures de façon centralisée et en fournissant un soutien et des conseils aux radios communautaires en cas de besoin. Un diffuseur dans chaque station de radio fonctionne comme le point focal pour coordonner Covid -19 programmes de prévention. Seize stations de radio communautaires travaillent en étroite coordination avec le district local, upazilas et syndicaux Coronavirus Comités de prévention et des bureaux gouvernementaux pour renforcer l'information pour développer les programmes de radio.
En savoir plus sur BNNRC.net
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
CM & Covid19 en ligne Dépôt

Médias communautaires Partager Leur

Actions Covid19
Pour les médias communautaires et la communauté autour d'eux pour partager et inspirer la solidarité, CMFE a créé unForum Google doc, où vous pouvez télécharger la documentation surcomment vous travaillez avec et autour de la crise coronavirus.

Vous pouvez télécharger
·       documents multilingues
·       Links
·       Fiches d'information et d'études
·       CM / productions diffuse
·       histoires de cas de la façon dont les médias communautaires font une différence
Lien vers le dépôt en ligne
Partager Partager
Tweet Tweet
Partager Partager
Vers l'avant Vers l'avant
Équipe Europe Newsletter AMARC
Coordination: Alexander Duke

Des articles: Francesco Diasio, Xenia Helms, Birgitte Jallov, Michael Nicolai, Phyllis Sciannamblo, Alexander Duke

AMARC Europe attend avec impatience vos commentaires, critiques, plaintes, commentaires et suggestions à la newsletter AMARC. S'il vous plaît envoyer vos commentaires àalexander.vojvoda@amarceurope.eu
Facebook
Twitter
Vist notre site Web
Envoyez-nous un e-mail
Copyright © *|ANNÉE ACTUELLE|* *|LISTE:COMPAGNIE|*, Tous les droits sont réservés.
*|SI NON:ARCHIVE_PAGE|* *|LISTE:LA DESCRIPTION|*

Notre adresse postale est:
*|HTML:LIST_ADDRESS_HTML|* *|FIN:SI|*

Vous voulez changer la façon dont vous recevez ces e-mails?
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou désinscrire de cette liste.

*|SI:RÉCOMPENSES|* *|HTML:RÉCOMPENSES|* *|FIN:SI|*

Ouverture de la FRBB Studio à la Chambre des statistiques,
Berlin-Alexanderplatz sur 31.3.2020 à partir de 15:00-22:00

Berlin n'est pas une ville, mais beaucoup.
Radio ne se fait pas par lui-même, mais par beaucoup.
Et les radios libre de Berlin Brandebourg ne pas un studio,
mais – beaucoup.

Si, malgré vents et marées, mardi, 31 mars,2020 le studio maintenant 15 la communauté des fournisseurs Freies Radio Berlin Brandenburg. Le 15 est le studio central tout à fait plus – à la Chambre des statistiques sur l'Alexanderplatz de Berlin.

De nombreux et d'innombrables producteurs de radio * diffusés à partir 15 à 22 heures un programme spécial, sur la présente, passé et l'avenir des radios gratuit à Berlin et Brandebourg.

Avec les contributions de Colaboradio, Datscharadio, il frrapó,  Ohrfunk, Vue de l'oreille, puis, Pi Radio, aporee Radio, Radio Słubfurt, Radio Woltersdorf et annonce studio. un programme spécial, sur la présente, passé et l'avenir des stations de radio libres à Berlin et Brandebourg.

Quelqu'un d'autre oublié? Sûr, parce que…
Radios libre de Berlin Brandebourg sont ouverts à l'accès
– tout comme les radios libres sont.

Restez à l'écoute – À Berlin 88.4 MHz et à Potsdam à 90.7.

Open Call Datscha Radio: Plots & Prophecies

Yes, we need gardens. And more gardens. We need more idle land and more bees. In the cities, and everywhere. And we need gardening knowledge. And more knowledge. In a changing world, definitely. And we need radio. Because the world is made of frequencies. Plants know that. With those flicker movies of a post-human future at the back of our minds: what are we up to now?

In August 2017, Datscha Radio will return to its homestead in a Berlin allotment garden for “Plots and Prophecies.” Our five-day radio art garden festival will celebrate matter, soil and sound and we shall investigate pending issues in contemporary ecologies, bionics and artistic strategies.

Datscha Radio’s 2017 programme spans from Berlin’s urban garden politics to intimate conversations with plants; from horticulture to porticulture; from bees and birds to barbeque; from rotting matter to poetic remnants. We’ll have a taste of fish(dung)-grown tomatoes, examine greening practices and stick our microphones into the rich soil to report on slug wars and root panels. We’ll talk to skydiving earthworms and gardeners of the community alike. What is this garden and what is this knowledge? What is this sound, soft as a perfume permeating the frequencies of our presence? Datscha Radio wants to find out – and calls for your radiophonic input.

24 heures par jour, pour 5 journées, from August 25th at 12pm until midnight on August 29th, 2017, we will be broadcasting live from a Berlin allotment gardencome rain or shine!

Datscha Radio:
● is created by gardeners, sound artists and guests
● Datscha Radio is free, non-commercial, and open to everyone
● Datscha Radio is dedicated to intuitive performance, music and radio art
● Datscha Radio relie le site du jardin au monde Datscha Radio diffusera / en streaming
● on 88.4 FM in the Berlin area & 90.7 FM in Potsdam (selected times, day and night)
● dans le monde entier sur datscharadio.de
● in collaboration with other radio stations and projects (if interested, please let us know!)

Datscha Radio invites you!
We strive to create a programme that reflects your creative response to the following (very roughly) grouped topics and extravaganzas:

1. Environnement(s) et (Urban) Nature(s)
Format 1: compositions/poetics ranging from 1 à 6 procès-verbal
Format 2: compositions/features/poetics from 7 à 30 procès-verbal

2. Des oiseaux, Bees and BBQs
Format 1: compositions/poetics ranging from of 1 à 6 procès-verbal
Format 2: compositions//features/poetics from 7 à 30 procès-verbal

3. The Language of Plants and other Communications
Format 1: compositions/poetics ranging from of 1 à 6 procès-verbal
Format 2: compositions/features/poetics from 7 à 30 procès-verbal

4. Extravaganza 1
For the morning format “The Singing Pool” we seek a capella (!) garden and flora/fauna
songs, all languages welcome!

5. Extravaganza 2
Fresh radio jingles for Datscha Radio!
Format: 6-50 seconds.
Text should contain at least:
1. (You are listening to) Datscha Radio! OR:
2. Datscha Radio!; A five-day festival of radio art, talks and events celebrating gardening practices present and future. Broadcasting straight from the garden between the 25th and the 29th of August 2017. 88.4fm in Berlin, 90.7 in Potsdam and datscharadio.de online.

Any longer text may also contain: Green humour, unreal talks, plant philosophies, root poetics and hybrid music, slug reports & worm dispatches, electric salads, ecotopias and alien paradises (adjectives and nouns interchangeable).

Production
Our Datscha Radio programme will grow with the flow of the events each day. Shorter tracks
will be integrated into a playlist. Longer tracks will receive their own time-slot. Our website
will continually reflect and update all relevant information.
What can Datscha Radio offer?
Datscha Radio works on a voluntary basis. Therefore we can neither pay for any costs nor
production fees. What we have to offer is:
● contribution crédité comme artistes du festival
● une plate-forme et le site expérimental pour bouquets acoustiques
● the broadcast of your contributions locally (fm) and globally (stream)
● an opportunity for publication (including short bio and links) on our website
● lasting sustainability: the documentation of the website will be archived for at least
three years. Selected broadcasts might be integrated into international art radio
programmes and networks like radia.fm.

Who is Datscha Radio?
At the moment, we are quite a multitude. Or a root communication system (find out more athttps://www.datscharadio.de/team). Cependant, for info or with questions write toinfo@datscharadio.de (Gabi Schaffner, Helen Thein)

Lignes directrices

Submission requirements:
une. your audio file must be mp3, 16 bit PCM, sample format: 192 kb/s
b. production sheet including title, length, author and chosen ‘theme’ (otherwise put “miscellaneous”)
c. short bio, max. 500 spaces (optional)
d. links to your work (optional)
et. state whether your submission may be used for documentary purposes (yes/no)
f. a photo/image related to you or your work (max. 200 kb)
g. pack everything in one file labelled: surname_theme_title.zip

Send your contribution to:
opencall@datscharadio.de

Droits d'auteur

Datscha Radio is a non-commercial art and culture project. The copyright for submitted files remains with the artists. The legal model that we are considering is the Creative Commons License cc-by-nc-nd 3.0 (voir https://creativecommons.org/learn/licenses). Please state if you prefer a different model.
Important: Please make sure that all copyrights and other legal issues are 100% cleared for everything you want to submit.
The selection of contributions is reserved to Datscha Radio. All decisions are final.

Date limite

Please submit by the 5th of August 2017
Datscha Radio is looking forward to your inspiring contributions!
www.datscharadio.de
info@datscharadio.de

On March 3 et 4, 2017 Radio100 celebrated its 30e anniversary in Berlin’s Columbia Theater, twenty-six years after they had to close down due to bankruptcy. Many radio people, not only from community media were present at the event, in the audience and on various panels.

Radio100 was founded in the mid-1980s by initiatives and organisations from the alternative and left scenes and subcultures. Due to the media laws at the time, free community radio was not legally recognised. The first German left-wing commercial radio station in West-Berlin went on air in 1987. On account of generous donations by several institutions, the organisers of the event , among them AB of Berlin free radio station Studio Ansage, could also start to build a digital archive of the broadcasts of Radio100 from 1987 à 1991.

Find more information here (as of now, German only): https://radio100.de/radio-100-im-archiv-der-ddr-opposition 

Mots clés: Berlin , Allemagne , nouvelles , Radio100

Berlin/ Potsdam, GER – Since October 31st 2016 Pi Radio Verbund is on air.
Everyday from Monday to Friday, 6am to 1am Pi Radio Verbund broadcasts in Berlin and Potsdam, Allemagne.
Pi Radio Verbund is an alliance of the Berlin-based free community radios Pi Radio, Colaboradio, Studio Ansage and Potsdam-based free community radio Frrapo. In their session on September 14th, 2016, the Media Council (Medienrat) of the Berlin-Brandenburg
State Institute of Media (mabb) decided and declared a new distribution of transmission times on the FM-frequencies 88,4 MHz in Berlin and 90,7 MHz in Potsdam. The new distribution of broadcasting slots was made possible by moving Berlin public-access radio ALEX to the FM-frequency 91,0 MHz.

Despite of the additional airtime, the free community radios in Berlin and Brandenburg are lacking basic structural funding since the current media statutory regulations of the State Broadcasting Agreement prevent the funding of non-commercial local radios (NKL). Jörg Depta of Pi Radio Verbund explains: „We welcome the decision of the Media Council of mabb
to extent the broadcasting times in favour of free community radios. Maintenant, the politicians of the Berlin Senate and the Brandenburg State Parliament (Landtag) are required to create the statutary fundamentals necessary to support non-commercial local radio financially by the State Institute of Media.

In the upcoming session before Christmas”, Depta hopes, “there will be a decision in favour of Free Radios in Berlin and Brandenburg”.

Pi Radio, and its pirate and event radio predecessors Radio P and many others, are demanding a license for free community radio in Berlin since 1989!

Link: https://www.medienstaatsvertrag.org